- PUBLICITÉ -
Karine Ste-Marie: de Lionel-Groulx à Sainte-Marguerite en passant par La Voix

Il n’est pas donné à tous de monter à cheval tout en interprétant ses propres chansons. C’est pourtant ce que fera Karine Ste-Marie dans Au bout du conte cet été. Mais avant cela

Karine Ste-Marie: de Lionel-Groulx à Sainte-Marguerite en passant par La Voix

Avant de retourner chez elle, à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, pour y présenter cet été, sur le site du Haras Laurentien, Au bout du conte, un spectacle équestre pour lequel elle a composé 15 chansons, Karine Ste-Marie, que le public a pu découvrir cet hiver, lors de l’émission La Voix, fera un retour aux sources en s’arrêtant à Sainte-Thérèse pour la Fête nationale.

«Je m’ennuie de Sainte-Thérèse», lance d’emblée l’auteure-interprète qui a fait ses études en musique au Collège Lionel-Groulx, au milieu des années 2000, un épisode de sa vie dont elle garde d’ailleurs un bon souvenir.

«Je me rappelle de l’un de mes professeurs, Martin Durand, un saxophoniste qui m’a enseigné à me servir de ma voix comme d’un instrument. Encore aujourd’hui, je peux dire si un interprète a suivi ou non des cours de chant avec lui, juste en m’attardant à l’aspect rythmique de sa voix», a souligné Karine qui promet aux Thérésiens une Saint-Jean survoltée, elle qui, dès 18 h 30, le 24 juin, montera sur la scène aménagée dans le stationnement du Collège Lionel-Groulx.

- Publicité -

«Ce sera un show 100 % québécois, qui bouge, et qui me permettra aussi de faire de petits clins d’œil à mes mentors de La Voix, Marc Dupré, Pierre Lapointe et Ariane Moffat, avec qui j’ai eu la chance d’interpréter un medley lors des directs.»

Un conte de fées

Outre les moments qu’elle consacre à la préparation de la prestation qu’elle offrira à la Saint-Jean, Karine Ste-Marie passe actuellement la majorité de son temps à répéter les chansons et chorégraphies qu’elle présentera le 4 juillet à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, dans Au bout du conte, un spectacle à grand déploiement qui mettra également en vedettes des écuyers de renommée internationale.

Ses yeux s’illuminent lorsqu’elle parle de ce concert spectacle équestre dont le thème, les contes modernes, permettra aux spectateurs de découvrir les chansons qu’elle a composées, accompagnée de Marc-André Bourbonnais qui a signé la plupart des mélodies.

«J’avais commencé à écrire une comédie musicale sur les contes de fées et lorsqu’on m’a approchée pour que j’y présente un spectacle et que j’ai vu la salle, j’ai été très impressionnée. Je peux affirmer qu’on ne trouve pas ça ailleurs. C’est unique», a noté celle qui a aussi participé à la mise en scène.

«Mon style d’écriture comprend plusieurs métaphores et est donc particulier, a-t-elle ajouté, Ça me prenait les gens du Haras Laurentien pour me permettre de m’exprimer à ma façon.»

Lorsqu’on prend le temps d’analyser la jeune carrière de Karine Ste-Marie, on réalise rapidement que le DEC en musique qu’elle a complété à Lionel-Groulx, le programme en théâtre musical qu’elle a suivi l’été dernier à New York, et bien sûr sa participation à La Voix, sont toutes des aventures différentes qui lui ont permis de s’affirmer en tant qu’auteure-interprète, une facette de sa personnalité qu’elle souhaite maintenant partager avec le public.

«Aujourd’hui, je me dis que si j’ai fait tout cela, je peux faire n’importe quoi», a-t-elle conclu.

Pour se procurer des billets pour Au bout du conte, dont certains incluent une visite guidée des écuries, il suffit de visiter [leharas.ca]. L’ajout de supplémentaires fait déjà partie des plans du promoteur.

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top