- PUBLICITÉ -
Entête - Culture

Jeune public: un trésor caché au Québec

Il y a 10 ans, les enfants, faute d’offre, n’avaient pas encore tout à fait accès aux activités culturelles, ni aux spectacles. Aujourd’hui, le créneau jeune public fait partie intégrante de la programmation de toute institution culturelle digne de ce nom.

«Le jeune public représente un créneau tellement sensible. C’est un trésor caché du Québec», opine Frédéric Lapierre, coordonnateur Jeune public, chez Odyscène.

M. Lapierre insiste en outre pour souligner la qualité des spectacles pour enfants, parfois supérieure à certains spectacles pour adultes. «Les compagnies savent exactement comment aller chercher les émotions chez les enfants», ajoute-t-il.

Au Québec, l’ensemble des dix dernières années a été le témoin privilégié de la multiplication du nombre de troupes Jeune public. «On en compte environ 125 au Québec», pointe Gilles Dessureault, directeur général et artistique, chez Odyscène.

Dans la mouvance, et à titre de l’un des 25 diffuseurs régionaux les plus importants du Québec, Odyscène consacre, depuis plusieurs années déjà à sa programmation régulière, un volet complet Jeune public, des pièces de théâtres aux spectacles de magie, en passant par le conte et la chanson, des spectacles qui s’adressent, dans certains cas, à des enfants d’un an, et d’autres couvrant tous les âges, jusqu’à l’adolescence. «Le Québec a cette façon unique de développer son art. Le Jeune public n’y échappe pas», commente M. Dessureault.

Programmation

De concert avec la Ville de Blainville, selon une formule de carte conjointe, Odyscène propose cette saison, 13 spectacles, à commencer par Ari Cui Cui (29 septembre), Le chat botté (13 octobre), Clip (20 octobre), Les petits orteils (24 novembre) et Devant moi, le ciel (19 janvier) qui, de l’avis de Frédéric Lapierre, plaira autant aux enfants qu’à leurs parents. Suivront Henri Godon, un chanteur conteur dont le folk moderne saura plaire tout autant aux adultes (26 janvier), Jamie Adkins – Circus Incognitus (9 février), Dada (23 février), Élisapie et les aurores boréales (23 mars), Wigwam (30 mars) et Pomme (27 avril). Et c’est sans oublier les incontournables du Temps des Fêtes, L’esprit de Noël, avec Lise Maurais (15 décembre) et Science ou magie 3 – incroyable expérience (28 décembre).

Ailleurs sur le territoire, c’est à travers leur bibliothèque respective que les villes rejoignent les enfants, notamment par les activités Contes du Rat Biboche, L’heure du conte, divers ateliers et des rencontres d’éveil aux livres.

Mentionnons qu’en avril dernier, la MRC de Thérèse-De Blainville déposait son projet de Politique culturelle par laquelle elle soulignait que toutes les villes (Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Sainte-Anne-des-Plaines et Sainte-Thérèse) offrent un soutien aux organismes culturels et présentent une programmation culturelle variée couvrant un large éventail d’activités et de services s’adressant aux citoyens de tous âges.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top