- PUBLICITÉ -
Inauguration d’un service en généalogie: que savez-vous de vos ancêtres ?

La coupure du ruban lors de l’ouverture officielle du Service de généalogie a réuni J.Gilles Charron, ancien président de la S.H.G.M.Î. et membre actuel du C.A. et responsable du Musée Régional Joseph-Filion, Jean-Marie Marquis, vice-président de la S.G.S.E., Guy Beauregard, responsable du Service de généalogie, Karine Pariseau, représentante du député Ramez Ayoub, Pierre Thibault, de la SHGMI, et Jean-Claude Payette, président de la Société Généalogie de Saint-Eustache et membre du CA de la Fédération québécoise des sociétés de généalogie.

Inauguration d’un service en généalogie: que savez-vous de vos ancêtres ?

Que l’on se nomme Turgeon, Desjardins ou encore Tremblay, il est toujours fascinant de découvrir la vie de ses ancêtres. Or, c’est justement l’invitation que lance la S.H.G.M.Î., en ouvrant officiellement au public son service de généalogie au rez-de-chaussée de l’édifice hébergeant le Musée régional Joseph-Filion, à Sainte-Thérèse.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le 25 septembre dernier, plusieurs membres de la Société d’Histoire et de Généalogie des Mille-Îles s’étaient réunis dans le petit local garni de bibliothèques remplies de documents ayant une grande valeur historique pour quiconque s’intéresse de près à l’histoire de ses ancêtres.

Registres, actes civils, religieux ou encore actes notariés. Des papiers qui en ont long à dire. Des bouts de parchemin chargés de détails parfois surprenants. On y retrace les familles laurentiennes de l’époque des défricheurs mais également celles dont un descendant s’est égaré quelque part sur le territoire des Pays-d’en-Haut ou un peu plus bas.

Passionnés d’histoire

Le dimanche 25 septembre, l’histoire était au cœur des conversations entre membres du service de généalogie et ceux de la Société de généalogie de Saint-Eustache. Des passionnés.

«En généalogie, on déterre des squelettes, on met de la chair autour et on les rend vivants», explique Jean-Marie Marquis, un membre de la Société de généalogie de Saint-Eustache qui fait de la généalogie depuis plus de 30 ans.

Ce dernier est bénévole au local réservé pour la SGSE, à la Bibliothèque municipale Guy-Bélisle de Saint-Eustache. L’endroit reçoit en moyenne 15 visiteurs sur une base hebdomadaire. Depuis l’ouverture de la nouvelle bibliothèque, le nombre de membres est passé de 220 à 340.

Les responsables de la S.H.G.M.Î espèrent qu’en rendant accessibles les 1 200 livres de généalogie au grand public, leur liste de membres dépassera les 127 noms actuels. La consultation des documents ainsi que des sites web spécialisés et sur abonnement est gratuite pour les membres, mais certains frais seront exigés à ceux qui ne le sont pas.

Qui êtes-vous?

À compter du 11 octobre, les deux sociétés collaboreront davantage en s’échangeant expertise et documentation.

Guy Beauregard, qui est bénévole à la S.H.G.M.Î. , assure que sa société s’est intéressée à l’histoire régionale, à ses bâtisseurs,  tandis que sa voisine de Saint-Eustache s’est plutôt concentrée sur la cueillette d’archives généalogiques. Il y a donc complémentarité entre les deux, assure-t-il.

Chose certaine, la diffusion de l’émission Qui êtes-vous? sur les ondes de Radio-Canada, ces dernières années, a eu un impact. De plus en plus de gens veulent découvrir le parcours de leurs ancêtres, affirment les bénévoles Guy Beauregard et Jean-Claude Payette.

Le service d’archives de la Société d’Histoire et de Généalogie des Mille-Îles sera ouvert tous les mercredis et vendredis, de 10h à 14h, ainsi que sur demande. En plus des archives papiers, il sera donc possible de consulter sur place les sites Mes Aïeux, Généalogie Québec et le Programme de recherche en démographie historique (de l’Université de Montréal).

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top