- PUBLICITÉ -
II (Deux): une histoire d’amour à la dérive

L’affiche de la pièce II (Deux), que les amateurs pourront voir au TLG, le dimanche 28 octobre.

II (Deux): une histoire d’amour à la dérive

Présentement en tournée à travers tout le Québec, la pièce II (Deux), de Mansel Robinson, sera de passage à Sainte-Thérèse, le dimanche 28 octobre.

Traduite par Jean-Marc Dalpé, qui signe ici la traduction d’une troisième pièce de Robinson, après Trains fantômes et Slague, compte aussi dans sa distribution la comédienne Elkahna Talbi.

«Ce qui m’a interpellé avec cette pièce, c’est justement son propos, le racisme, très dérangeant, bouleversant», raconte M. Dalpé, au bout du fil, un propos à mille lieues de celui normalement abordé par l’auteur. «Robinson fait beaucoup dans l’univers ouvrier. Avec II (Deux), il parle de l’environnement d’un couple, mais il arrive à le tordre, ce qui mène à la tragédie», révèle le comédien qui personnifie Mercier, un policier. Blanc, la cinquantaine, assez conservateur. Sa femme (Elkahna Talbi) est Tunisienne. Elle est jeune, belle, éduquée (elle est médecin) et musulmane. Ce n’est pas qu’un détail.

La pièce tourne d’ailleurs autour du meurtre de la jeune femme, qui en constitue en fait le point de départ. «Les deux personnages racontent leur histoire. Lui fait sa confession, dans une salle d’interrogatoire et elle, dans un passé que l’on devine plus récent, avant son meurtre, raconte son histoire, vague, difficile à cerner», ajoute-t-il. Les deux récits se racontent en parallèle, avec des points de rencontre.

Cette histoire rappelle celle d’Othello, compare M. Dalpé. À la différence que la jalousie de l’un devient le racisme de l’autre. Avec II (Deux), le dramaturge Mansel Robinson scrute les dommages collatéraux des attentats du 11 septembre. «On se rend compte que le racisme, c’est aussi très humain», laisse tomber Dalpé.

Rencontre avec les comédiens

Produite par le Théâtre du Nouvel-Ontario et le Théâtre de la Vieille 17, II (Deux) est mise en scène par Geneviève Pineault.

La représentation du 28 octobre, au Théâtre Lionel-Groulx, sera précédée d’une rencontre animée, à compter de 19 h 15, avec Paul Lefebvre, conseiller dramaturgique au Centre des auteurs dramatiques et aussi traducteur, metteur en scène et professeur de théâtre. La rencontre aura lieu dans la salle du Théâtre Lionel-Groulx.

Immédiatement après la pièce, les gens sont invités à demeurer sur place pour une rencontre, cette fois, avec les comédiens de la pièce. Pour réserver votre place, composez le 450-434-4006 ou visitez le [www.odyscene.com].

Notons que la pièce II (Deux) terminera sa tournée, en janvier 2013, au Théâtre français de Toronto. D’autres représentations pourraient cependant s’ajouter dès l’an prochain.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top