- PUBLICITÉ -
Habana et celtique

(Photo Pierre Latour)

Habana et celtique

C’est définitivement la plus grosse foule des Beaux lundis d’été de la ville de Boisbriand qui se rassemblait derrière l’église Fatima, lundi dernier, pour réserver un très bel accueil au groupe Habana, lequel aura réussi à soulever les citoyens festifs.

Le retour des vacances de la construction constitue certes la raison de cet achalandage accru et il faut dire que le chanteur Manuel Gallardo, avec l’appui de son excellent claviériste Julian Gutiérrez, a donné une performance tout à fait enthousiaste.

Il faut savoir que la formation Habana Café compte jusqu’à neuf musiciens, mais que c’est une formation réduite à cinq instrumentistes, incluant percussions et basse, ainsi que la trompette de Dominic Rossi, que nous avons entendue le 3 août dernier.

L’animation de Manuel Gallardo y était pour beaucoup dans ce succès populaire, lui qui a demandé à la foule de se lever dès la deuxième danse, pour faire en sorte que plusieurs continuent au fil du spectacle d’arpenter la pelouse de pas de danse lascifs sur des rythmes 4/2 du type: lent, lent, vite-vite, lent (voir cours de danse no.1).

Des compositions s’ajoutaient aux grands airs cubains que les musiciens font vivre depuis maintenant plus de sept ans au Québec et on a même eu droit à un petit bout de Samedi soir à St-Dilon, dans laquelle il est aussi question de danse.

Dave Gossage celtique, le 10 août

On dansera sur des pas beaucoup plus sautillants et peut-être même en farandoles, lundi prochain, alors que l’ensemble Dave Gossage sera dans le parc Claude Jasmin pour faire valoir la musique irlandaise à saveur celtique.

Il s’agit d’un groupe de musiciens professionnels très performant avec, bien évidemment, Dave Gossage aux flûtes, un instrument qui constitue la voix mélodique de l’univers celtique, mais aussi son frangin Bill à la contrebasse et Jonathan Moorman au violon. Mike Ayles complète l’ensemble à la guitare et au chant.

Une visite sur MySpace vous permettra de constater la virtuosité de l’ensemble, mais aussi tout l’entrain et l’énergie de cette musique ancestrale. Vous pouvez nous croire sur parole, ça se jam du celtique lorsque servi par de tels instrumentistes, et vous y retrouverez tout le charme irlandais.

Le spectacle gratuit d’une heure débute dès 19 h 30, à l’arrière de l’église sise au 305, chemin Grande-Côte, apportez votre chaise, mais pas nécessairement votre café et des victuailles, parce que la Maison des jeunes SODARRID vous les offre à prix modique, avec un sympathique petit kiosque sur place.

On se déplacera au 905, Grande-Allée, en cas de pluie, c’est dans la Maison du citoyen, et la série se terminera le 17 août, avec un spectacle hommage au regretté Johnny Cash.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top