- PUBLICITÉ -
Guy Nantel affûté

L’humoriste Guy Nantel sur les planches du Théâtre Lionel‑Groulx.

Guy Nantel affûté

Le front haut, les yeux proéminents et la langue bien pendue, Guy Nantel se présentait devant un Théâtre Lionel-Groulx plein à ras bord, jeudi dernier, avec son nouveau spectacle intitulé Corrompu. Sachez que l’humoriste a littéralement affûté son personnage à la critique sociale acerbe, en rendant ses remarques et ses répliques encore plus cinglantes, et futées.

Même devant un tel auditoire, l’humoriste arrive à la jouer personnelle avec son public qu’il harangue, qu’il critique, qu’il engueule littéralement quand les rires ne viennent pas au bon moment, en se permettant d’attaquer les vieux comme les «BS».

On n’est toutefois pas dans l’univers du Gros Cave pour l’agressivité, ni chez Martin Matte pour la prétention, mais on retrouve un personnage capable de provocation et tout aussi habile à choquer avec le sourire. Le personnage scénique se consolide et se solidifie, tandis que le scripteur se fait de plus en plus perspicace dans la recherche de nos travers.

Guy Nantel comprend son auditoire et il sait manipuler une foule avec un brio presque douteux. On se serait cru dans l’intimité d’un spectacle corporatiste tellement l’échange avec le public fonctionnait rondement.

Fait à noter, il s’agit d’un humour presque exclusivement politique et il était rare de trouver dans l’assistance un auditeur de moins de quarante ans, la plupart d’entre nous avaient des cheveux gris.

Avec Les Vraies affaires,l’humoriste avait donné le ton de son humour et dans La Réforme Nantel,il avait poursuivi sur cette lancée, mais Corrompu induit quelque chose de nouveau alors que Guy Nantel ne fait plus que relater nos travers, il se paie littéralement notre gueule avec un brio remarquable et c’est très drôle.

Le scripteur est très fort, il se permet d’ailleurs de lancer une pointe aux humoristes qui font appel à des collaborateurs aux textes, mais Guy Nantel possède surtout pleinement son personnage qui distribue les répliques improvisées avec une redoutable efficacité.

Feriez-vous confiance en Guy Nantel comme politicien? Sûrement pas! Mais comme humoriste, Guy Nantel rallie la majorité.

Guillaume Wagner, Cinglant

On reste dans l’humour corrosif, mais d’une tout autre mouture avec Guillaume Wagner qui montera sur les planches du Théâtre Lionel-Groulx, le 1er mai, afin de présenter son tout premier spectacle intitulé Cinglant.

On l’a traité de mauvais garçon, notamment lors de l’affaire Marie-Élaine Thibert (dixit: elle est tellement laide que ça devrait être déductible d’impôt de la fourrer) et il faut dire que l’humoriste ne fait pas dans la dentelle afin d’explorer nos défauts dans une prestation que l’on dit brutale d’honnêteté. Ce sera à vous de juger.

C’est un humour sans filtre et très direct, mais sans plonger dans le cynisme, et l’âge de Guillaume Wagner le rapproche d’une clientèle plus jeune. Pour renseignements, allez sur le [www.odyscene.com] et pour réserver vos places, veuillez composer le 450‑434‑4006.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top