- PUBLICITÉ -
Geneviève Jodoin: la voix qu'on aime

La chanteuse Geneviève Jodoin.

Geneviève Jodoin: la voix qu’on aime

Le titre de son plus récent album, Amis chemin, nomme bien les choses puisqu'il parle des amours et des influences d'une artiste déjà mature et encore toute jeune. Geneviève Jodoin est une chanteuse qui prend le temps et qui le fera encore longtemps.

La notoriété qu’elle s’est forgée à force de solides interprétations au fil des années à l’émission Belle et Bum lui ont permis de se constituer un public fidèle qui a littéralement bondé la petite salle de type cabaret de l’église Sacré-Cœur, il y a une semaine.

Merci aussi à l’Heure de gloire et Fidèle au poste, alors que les deux autres diffuseurs ont également témoigné tour à tour de l’importance de la voix de cette femme qui s’impose maintenant avec son propre matériel.

Ce sont de très jolies balades que l’on retrouve sur ce nouvel album et il faut dire que la manière fort sympathique dont elles nous sont présentées contribue au charme de la représentation.

On regrettera seulement que l’on n’ait pas davantage poussé la rythmique des compositions pour amener une musicienne aussi solide dans des univers plus jazzy, ou davantage blues.

Parce que Geneviève Jodoin n’est pas une chanteuse que les musiciens doivent encadrer. Elle est un membre du groupe et une pièce rythmée avec du scat et des modulations vocales improvisées pourrait amener les choses encore plus loin. On l’a d’ailleurs vue maintes fois briller de cette façon à Belle et Bum.

Mais c’est une très belle voix et une tout aussi belle fille qui est venue charmer l’auditoire térésien et vous pouvez être sûr que la vente de ses albums va bon train, au sortir du spectacle. On aime décidément beaucoup Geneviève Jodoin, et avec raison.

Elle reçoit des textes de Séguin et Desjardins et Nadine Turbide l’accompagne sur toutes les pièces. Parait-il que son chum lui écrit des choses aussi du genre «on va s’aimer encore/et de plus en plus fort».

Bref, c’est une femme heureuse et une artiste ravissante que l’on retrouvait sur scène ce soir-là, pour le plus grand bonheur de tous, jusqu’au dernier dans le fond de la salle, tout à côté de la console de son.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top