- PUBLICITÉ -
Fondation du Triolet: Musique

Cette soirée était ponctuée de performances offertes par les jeunes de la Formation musicale intensive.

Fondation du Triolet: Musique, on tourne!

La Fondation du Triolet, du programme de Formation musicale intensive de la polyvalente Sainte-Thérèse (PST), tenait la 11e édition de son concert-bénéfice, le 5 avril dernier, sous le thème Musique, on tourne. Geneviève Young assurait la présidence d’honneur en présence du parrain musical et invité d’honneur Jean-Pascal Hamelin.

Dans une formule de concert-bénéfice, les élèves de la 1re à la 5e secondaire ont présenté plusieurs blocs musicaux basés sur de la musique de films, le tout entremêlé de discours.

«Notre objectif est de prévenir le décrochage scolaire et de favoriser la réussite. Les musiciens de 12 à 17 ans vont vous transporter à travers la musique de film. Ils ont consacré 10 heures par semaine à la préparation de ce concert», s’est exprimée la directrice de la Fondation, Nathalie Lévesque.

Pour Geneviève Young, il s’agit d’un évènement qui lui tient à cœur. «Ça fait 12 ans que je suis en affaires, dans la région, et tout ce qui implique les jeunes et les entrepreneurs me touche. Vous saviez que 80 % des gens n’aiment pas leur travail et font des X sur un calendrier jusqu’à la retraite?» s’est-elle exprimée en entrevue.

Voilà une situation qu’elle juge grave pour le message que l’on envoie aux jeunes. Elle encourage davantage l’idée de donner le choix aux jeunes pour qu’ils puissent vivre avec passion leur vie active.

«C’est possible de faire ce qu’on aime. Je souhaite que tous nos jeunes aient ce choix et se sentent vivants», a-t-elle ajouté en citant Jacques Salomé qui a constaté que le taux de suicide chez les jeunes, ici, est l’un des plus élevés dans le monde et que c’est la 2e cause de mortalité chez les jeunes.

«Je rêve du jour où, dans les écoles du Québec, des programmes comme celui-ci, en musique, qui est magnifique, se retrouvent partout. C’est important d’être dans l’action et de faire une différence. Je citerais Gandhi: “Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde”», a-t-elle livré à la salle.

Par la suite, le public a pu apprécier la performance des nombreux élèves issus du programme musical. Des images ont également défilé derrière les musiciens tout au long du concert.

Ce sont les élèves de 1re à 3e secondaire qui ont débuté le concert avec des extraits tels que La Panthère Rose et Cruella De Vil au piano collectif, suivis par un orchestre qui a interprété La Liste de Schindler et Le Seigneur des anneaux, des prestations qui ont suscité plusieurs applaudissements.

Après coup, la directrice de la Fondation mentionnait que plusieurs de ces élèves avaient débuté en septembre sans jamais avoir touché un instrument auparavant.

Le concert s’est poursuivi avec des élèves plus avancés qui ont livré Can you feel the love tonight et la musique du film Titanic au piano.

Un orchestre de 4e et 5e secondaires a offert Adventures on Earth, pièce issue du film de E.T. Cette œuvre particulièrement connue a grandement été appréciée par le public. L’orchestre du dernier bloc musical de la soirée a été dirigé par le parrain musical et invité d’honneur Jean-Pascal Hamelin.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top