- PUBLICITÉ -
Faites connaissance avec Pop Magnéto

Pop Magnéto sera en spectacle au Centre d’art La petite église, le jeudi 23 mai. (Photo Claude Desjardins)

Pop Magnéto profitera de l’occasion pour lancer un premier EP éponyme. (Photo Claude Desjardins)

Étienne Dumoulin et Marie-Danielle Beaudin forment le duo Pop Magnéto.

Faites connaissance avec Pop Magnéto

Le 23 mai à La petite église

Il est col bleu à la Ville de Saint-Eustache, elle enseigne l’art dramatique au secondaire, Étienne Dumoulin et Marie-Danielle Beaudin écrivent aussi des chansons et se produisent depuis peu sous le nom de Pop Magnéto, un exercice qu’ils rendront public en lançant un premier EP éponyme, dans le cadre d’un spectacle-bénéfice qu’ils donneront le jeudi 23 mai, au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache.

On peut déjà trouver quelques exemples de ce que le duo fabrique en se rendant sur sa page Facebook, Pop Magnéto est une entité bien nommée qui se présente en proposant des «ambiances pop-alternatives oscillant entre tempête et accalmie» . Ça donne un rock pesant par moment, solos de guitare acidulés à l’appui, mais il y a toujours, en embuscade, des ruptures de ton qui amènent tout ça vers la ballade, en empruntant des chemins légèrement dissonants qui contribuent à forger la signature musicale de Pop Magnéto.

Vingt chansons en deux ans

Marie-Danielle et Étienne se sont connus il y a deux ans et ont d’abord vécu un coup de foudre artistique, avant de former un couple qui habite désormais la même maison, à Lorraine, ce qui est d’autant plus pratique qu’ils écrivent à quatre mains. «Quand nous nous sommes rencontrés, nous avions des projets de création chacun de notre côté, raconte Marie-Danielle. On s’est aperçu qu’on avait des goûts en commun. Je lui ai fait entendre une chanson que j’avais composée, il a fait des arrangements et nous avions notre première chanson. Après, ç’a déboulé.»

Et pour cause. Depuis deux ans, Pop Magnéto a produit une bonne vingtaine de chansons, ce qui n’est pas rien quand on travaille à plein temps. La plupart du temps, la musique viendra d’Étienne, le texte de Marie-Danielle (qui est aussi la chanteuse principale de Pop Magnéto), mais il arrive souvent que la chanson naisse d’une sorte de ping-pong poético-musical où l’on se renvoie la balle, où l’on se remet l’un et l’autre en question, jusqu’à ce que le consensus s’établisse.

La langue de Pop Magnéto se veut alors très poétique et débouche sur des textes qui sont généralement de l’ordre du discours social, qui appellent au dialogue entre les humains, dans un univers souvent noir et tragique. Le côté plus dance, plus pop, il vient alors d’Étienne qui, malgré les apparences et le fait qu’il ait joué dans des groupes de heavy métal, est peut-être le moins rockeur des deux. «À l’origine, je suis bassiste. J’aime ça quand ça éclate» , reconnaît le guitariste du groupe. «Si ce n’était que de moi, renchérit Marie-Danielle, la musique de Pop Magnéto serait certainement plus sale. Mais j’aime la rencontre de nos styles. Ça se clarifie de plus en plus.»

On sent, dans l’écriture de Marie-Danielle Beaudin, par ailleurs une inclinaison ludique, un plaisir à jouer avec le sens et la sonorité des mots, ce qui lui vient directement de son récent passé de slameuse. «Quand tu fais du slam, cette recherche de sonorité est très importante» , dit-elle.

Vivre la musique

La semaine dernière, le duo participait aux auditions du Festival international de la chanson de Granby et la réaction des juges fut telle qu’ils ont bon espoir d’être retenus pour la prochaine étape, celle des demi-finales qui auront lieu en juin. «Nous aimerions bien vivre de la musique, mais nous voulons avant tout vivre la musique» , soumet Marie-Danielle, sous l’œil approbateur d’Étienne, ce qui en dit long sur leur personnalité d’êtres humains et d’artistes. Oui, pour une carrière musicale, mais pas à n’importe quel prix. «On va toujours composer, mais c’est sûr qu’on veut aussi se faire entendre» , résume Étienne.

Justement, une belle occasion se présente, le jeudi 23 mai, dès 19 h, au Centre d’art La petite église, situé au 271, rue Saint-Eustache, à Saint-Eustache. Pour l’occasion, le duo sera accompagné d’un groupe de musiciens formé d’André Poulin (batterie), Guy Poulin (guitare), Pascal Geoffroy (basse) et Myla Deblois (voix). En première partie, vous pourrez également découvrir l’auteur-compositeur-interprète Marcus Berthold, qui interprète des chansons à saveur plumesque en s’accompagnant à la guitare, résume Étienne, alors que Marie-Danielle en rajoute sur l’intelligence des textes et la prestance du monsieur.

À noter que tous les profits de cette soirée seront versés à la Corporation des fêtes de Saint-Eustache, une entité qui organise les festivités de la Saint-Jean, qui encourage toujours la relève et qui fut le premier employeur de Pop Magnéto. Pour les billets: 438 274-6470.

Array
- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top