- PUBLICITÉ -
En croisière avec Ima

(Photo Yves Déry)

En croisière avec Ima

Chanson

Elle est venue de la pop, mais c’est son rôle de Sandra Johnson dans la télésérie Casino qui aura finalement confondu la chanteuse avec son rôle pour l’amener au jazz.

Ima était donc de passage au Théâtre Lionel-Groulx, samedi dernier, pour nous amener en croisière, sur des airs jazzy comme de bossa-nova.

La belle, que l’on a aussi connue comme danseuse au Match des étoiles, se présentait donc avec un excellent orchestre, devant une foule considérable qui confirmait d’emblée la popularité grandissante de la jeune femme au détour de la trentaine.

Marie-Andrée Bergeron, de son vrai et très joli nom, s’est – semble-t-il – donné le pseudonyme de Ima afin de pouvoir être facilement nommée dans toutes les langues et, de toute évidence, le voyage s’avère la source même de son inspiration musicale.

Disons que la voix est juste et le timbre très accrocheur, même si la chanteuse ne s’impose nullement dans le jazz, un genre dans lequel il faut avoir fait ses gammes pour briller. C’est sans doute pourquoi on passe vite du jazz d’après-guerre, avec Smile, pour vite aller vers Que sera sera, puis atterrir dans la pop, avec Laisse-moi t’aimer. De la même façon, Ima se présente en robe du soir pour ensuite descendre de ses escarpins et nous amener sur la plage. Et ça fonctionne rondement, les applaudissements nourris témoignant du fait que la croisière s’amuse.

Il faut toutefois dire que les rares compositions de la chanteuse dégoulinent de romantisme, en puisant dans le florilège de la pâmoison tout ce qui rime avec amour. Deux disques vous sont offerts: Pardonne-moi si je t’aime et Smile.

C’est quand même un beau bateau et les escales qu’il propose suffisent à faire passer un bon moment à un auditoire grandissant, mais il ne faudrait toutefois pas la confondre avec de véritables musiciennes de jazz telles Jessica Vigneault ou Coral Eagan.

Madame Moustache, ce vendredi 20 mars

Madame Moustache, avec la comédienne Geneviève Néron pour en faire la promotion, est un groupe de western urbain qui réactualise la danse en ligne. On passera aussi du blues au bluegrass, ce vendredi, 20 mars, à compter de 20 h, à la salle de l’église Sacré-Cœur, sise au 45, boulevard Labelle, à Sainte-Thérèse.

Vous pouvez réserver au 450-434-4006.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top