- PUBLICITÉ -
Emergenza: Disconnected Blind triomphe au Club Soda

Disconnected Blind est constitué du batteur Samuël Bolduc et du chanteur et guitariste Kanuel Lauriault, de même que Louis Boudrault, à la basse, et Léandre Dussault au saxophone.

Emergenza: Disconnected Blind triomphe au Club Soda

Ils étaient les plus jeunes, les kids du concours Emergenza, et voilà que les quatre gars de la Polyvalente Sainte-Thérèse ont ouvert le concert de façon si énergique que, à la toute fin, personne n'avait dépassé la performance de Disconnected Blind.

C’était le 2 mars dernier, au Club Soda, et le groupe décrochait la quatrième plus haute note des jurys à l’échelle mondiale, ce qui augure fort bien pour la suite des choses.

Ils ont cumulé 164 votes en fait, ce qui les fera monter sur la scène de l’Olympia, le 30 juin prochain, pour la finale nationale. Une victoire à ce niveau leur vaudrait un aller-retour pour l’Allemagne à la grande finale internationale.

De toute évidence, les gars ont connu un moment de grâce sur scène. «On était en feu, Samuël était hot», relate Léandre, et tous les musiciens étaient d’accord pour se retourner le compliment. Leur performance était bien préparée et elle a été magique.

«Comme on est passé au début, on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Mais après trois ou quatre groupes, les autres commençaient à venir nous voir pour nous dire qu’on était les favoris», raconte le saxophoniste. Et après la huitième et dernière prestation, c’était toujours les kids du début qui menaient au pointage.

Présentons-les dans l’ordre, ils le méritent bien. Ils ont unanimement 14 ans et Kanuel Lauriault est le chanteur et guitariste du groupe. Louis Boudrault joue de la basse et Samuël Bolduc est à la batterie. Léandre Dussault est saxophoniste et sans doute celui qui s’avère le meilleur porte-parole du groupe.

À l’écoute de leur petit démo de six chansons, on entend tout de suite une voix typée, bien posée, la première nécessité sans laquelle rien n’est possible. La solidité provient de l’ensemble qui compose avec brio des chansons très pop, avec des accents grunge. Le rock avoisine la power balade et l’ensemble est homogène au point de faire saliver tout producteur.

Ils ont quelques engagements pour l’été, notamment deux spectacles dans la ville de Saint-Gabriel, mais ils seront dans le Studio de la relève au cours du mois de mai, afin d’enregistrer.

Leur été sera donc consacré à transformer leur actuel petit démo en album et il ne fait aucun doute que le groupe est susceptible d’en arriver à un excellent produit, tout à fait dans le ton pour faire lorgner les diffuseurs et surtout la radio.

Disconnected Blind n’est pas un groupe de performances instrumentales éclatées. C’est vraiment l’unité de cet ensemble et la complicité musicale qui résultent en d’aussi jolies chansons, sur des musiques qui plaisent à tout coup.

Les astres sont alignés pour la réussite de Disconnected Blind, et le très jeune âge des musiciens laisse entrevoir de belles possibilités à constituer un groupe aux horizons très larges, tant en musique qu’en popularité.

Nous vous reparlerons de Disconnected Blind dans la foulée de la finale du 30 juin, mais soyez assurés que peu importe le résultat, on reparlera encore et longtemps de ces quatre musiciens.

Personnellement, ça fait trois fois que j’écoute I just want to see you smile. Patientez, le disque s’en vient et ils seront prêts pour septembre… et aussi pour leur 4e secondaire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top