- PUBLICITÉ -
Douze artistes se partagent des bourses totalisant 100 120 $

(Photo Michel Chartrand)

Douze artistes se partagent des bourses totalisant 100 120 $

Fonds des Laurentides pour les arts et les lettres 2009-2010

Au cours des trois ans (2007-2010) qu’aura duré l’entente unissant le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), la Conférence régionale des élus des Laurentides (CRÉ), le Forum jeunesse Laurentides et le Conseil de la Culture des Laurentides (CCL), 133 projets ont été soumis, dont 33 ont reçu une aide sous forme de bourse. Cette année seulement, le Fonds des Laurentides pour les arts et les lettres a attribué 100 120 $ en bourses, soutenant ainsi la réalisation de 10 projets artistiques. La moitié de ce montant a été accordé aux artistes de la jeune relève, soit les 35 ans et moins. «Le nombre de projets reçus témoigne d’un besoin réel. Vous remarquerez que les bourses accordées sont substantielles et nous croyons qu’elles peuvent faire la différence dans la démarche artistique d’une personne», a souligné d’emblée Hélène Tremblay, présidente du CCL. «Le Fonds des Laurentides pour les arts et les lettres répond à de nombreux besoins dans la région et contribue à ce que nos artistes, nos écrivains et nos collectifs d’artistes maintiennent leurs activités professionnelles ici, dans les Laurentides», a renchéri François Cantin, vice-président de la CRÉ.

Les boursiers

Douze artistes des Laurentides se partagent donc la somme de 100 120 $, selon la répartition suivante. Dans le domaine des arts visuels, Simon Dupuis reçoit 14 000 $, Jeane Fabb 12 170 $ et Sylvie Nadon 4 230 $. En musique, des bourses de 14 200 $ et de 11 000 $ ont été attribuées respectivement à Jean-François Renaud et Pascal Tremblay. En théâtre, Marie-Claude Hénault se voit accorder une bourse de 10 000 $ et le collectif composé de David Lafantaisie, Philippe Charbonneau et Mélanie Laberge, une bourse de 7 500 $. En danse, Marie-Ève Farmer reçoit 14 720 $ et Tammy Osler 8 600 $ pour la réalisation d’un projet en métiers d’art. En littérature, Frédéric Lapierre obtient une bourse de 3 700 $.

Parmi les boursiers, Marie-Ève Farmer, Marie-Claude Hénault, David Lafantaisie, Philippe Charbonneau, Mélanie Laberge, Frédéric Lapierre et Jean-François Renaud font partie de la relève. Tous les projets ont été évalués par un comité de sélection formé d’artistes de la région et tous les artistes sont issus de la région des Laurentides. Plus près de nous, trois d’entre eux habitent les Basses-Laurentides. Il s’agit de Sylvie Nadon (Deux-Montagnes), Tammy Osler (Blainville) et Frédéric Lapierre (Sainte-Thérèse).

Au terme de cette première entente triennale, il semble que tous les partenaires soient unanimes quant à leur désir de renouveler l’expérience. «Les discussions sont en cours et nous demeurons très optimistes. Rien n’est final pour le moment, mais la volonté est là», a conclu M. Gauthier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top