- PUBLICITÉ -
Des photographies marquantes d’Antoine Desilets à voir

Photo Benoît Bilodeau

Dans la section «Enfants», au premier étage, deux clichés que son père a pris et sur lesquels Luc Desilets figure.

Photo Benoît Bilodeau

L’équipe de la bibliothèque Guy-Bélisle et le conseiller municipal Raymond Tessier bien fiers d’accueillir Luc Desilets et les œuvres de son père, Antoine Desilets, jusqu’au 6

Photo Benoît Bilodeau

Luc Desilets et l’une des plus célèbres photographies de son père puisqu’elle réunit Félix Leclerc, Gilles Vigneault et Yvon Deschamps.

Photo Benoît Bilodeau

Luc Desilets et l’une des plus célèbres photographies de son père puisqu’elle réunit Félix Leclerc, Gilles Vigneault et Yvon Deschamps.

Des photographies marquantes d’Antoine Desilets à voir

Jusqu’au 6 janvier, à la bibliothèque Guy-Bélisle

Photographe de presse de grande renommée, Antoine Desilets a certainement pris, sur trois décennies, des clichés aujourd’hui considérés comme étant les marquants de l’histoire contemporaine du Québec. Et il est possible, ces jours-ci, de voir une (petite) partie de son précieux héritage à la bibliothèque Guy-Bélisle, à Saint-Eustache, où y sont exposées, un peu partout, une soixantaine de ses œuvres photographiques.

Les œuvres en question, datant des années 1960, 1970 et 1980, ont été réunies par son fils Luc Desilets, nouveau député fédéral de la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles. Le vernissage de cette exposition sur son paternel s’est d’ailleurs déroulé en pleine campagne électorale, avant que le candidat bloquiste soit finalement élu, le soir du 21 octobre dernier.

Un héritage photographique à partager

Outre son intérêt pour la politique, Luc Desilets se fait un devoir depuis plusieurs années déjà de partager l’héritage photographique que son père, toujours vivant, faut-il le mentionner, a laissé. Il a ainsi initié plusieurs expositions ici et là à travers le Québec. Avant celle actuellement présentée à Saint-Eustache, une centaine de photos avaient été exposées au Musée national de la photographie, à Drummondville.

Également, Luc Desilets est l’auteur de deux ouvrages mettant à l’honneur son père, l’un sur l’Expo 67 dans lequel s’y trouvent bon nombre de photographies que ce dernier a prises à cette époque, et un autre regroupant les œuvres marquantes du «père de la photographie de presse au Québec» .

À la bibliothèque Guy-Bélisle, les visiteurs pourront ainsi voir cette fameuse photographie prise en 1974 sur l’île d’Orléans en soutien au journal indépendantiste Le Jour. Y sont réunis Félix Leclerc devant sa maison, Gilles Vigneault et Yvon Deschamps. Ou une autre captée devant un téléviseur en novembre 1963 au lendemain de la mort de John F. Kennedy, comme le montre la «une» d’un journal judicieusement placée sur ce cliché. Ou encore celle où l’on voit voit Maurice Richard jouer au billard le jour même de l’annonce de sa retraite.

Une exposition plus importante à venir

L’exposition en cours à la bibliothèque Guy-Bélisle se veut un «avant-goût» de l’exposition rétrospective sur la carrière d’Antoine Desilets qui prendra l’affiche à la Maison de la culture et du patrimoine à partir du mois d’avril 2022. En attendant, Luc Desilets, qui souhaitait ardemment faire connaître les œuvres de son père à Saint-Eustache, a eu l’idée de réunir ces 60 œuvres, lesquelles proviennent de trois expositions différentes déjà présentées.

«Les grands formats ont été exposés pendant quatre mois, à l’extérieur, dans un parc, sur le bord de la rivière Richelieu, à Belœil. D’autres œuvres l’ont été dans le cadre d’une exposition sur l’Expo 67 qui a beaucoup circulé, mais pas sur la Rive-Nord. Et les autres, présentées notamment chez Lozeau, à Montréal, portent davantage sur l’histoire du Québec» , d’expliquer Luc Desilets, qui apparaît incidemment sur quelques-unes de ces photographies.

Un montage vidéo de 180 personnalités

Aussi, on pourra visionner un montage vidéo d’une dizaine de minutes regroupant des photographies de 180 personnalités sportives, politiques et culturelles du Québec et d’ailleurs, le tout sur une musique composée spécialement par Benoit Archambault, du groupe Mes Aïeux.

«Je ne mens pas: j’ai travaillé 20 heures par semaine, pendant quatre mois, pour retrouver de vieilles photos que je ne connaissais même pas dans les archives de mon père et celles du journal La Presse qui viennent d’être cédées à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)» , de préciser Luc Desilets au sujet de ce montage vidéo à voir sans faute.

Conseiller municipal responsable des arts et de la culture à la Ville de Saint-Eustache, Raymond Tessier s’est dit heureux et «honoré» de la venue de cette exposition à la bibliothèque Guy-Bélisle. «On ne pouvait pas passer à côté de cela» , a-t-il dit.

«C’est un nouveau concept que nous allons peut-être développer à l’avenir à l’occasion, à savoir présenter une préexposition avant l’exposition proprement dite. Il y a 400 personnes qui circulent chaque jour à la bibliothèque. On fait en quelque sorte d’une pierre deux coups» , de mentionner celui-ci.

Notons, enfin, que la bibliothèque Guy-Bélisle est située au 12, chemin de la Grande-Côte, à Saint-Eustache, et que les œuvres d’Antoine Desilets, disséminées sur les deux étages, parfois au bout d’une rangée de livres, peuvent être vues jusqu’au lundi 6 janvier prochain.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top