- PUBLICITÉ -
Denis Chang attire les foules

(Photo Yves Déry)

Denis Chang attire les foules

On a rempli la Place du village encore une fois jusqu’à déborder sur la rue de l’Église, mardi dernier, afin d’entendre le guitariste Denis Chang, et il est à parier que la foule sera encore plus dense, mardi prochain, pour retrouver Damien Robitaille.

Commençons avec un mot sur le guitariste montréalais Denis Chang, qui s’avère l’un des grands du style manouche. Avec des accents be-bop et des phrasés très dynamiques sur des accords qui passent à la vitesse de la lumière, Denis Chang se situe parmi les maîtres, c’est-à-dire ceux qui ont su s’approprier ce genre qu’a créé le grand Django Reinhardt.

Flanqué d’un excellent flûtiste et saxophoniste pour donner les lignes mélodiques, une contrebasse et un guitariste accompagnateur, Denis Chang a livré des compositions comme des adaptations, notamment de la chanson d’Orphée (matin/fait lever/le soleil), de même qu’une version de Can’t take my eyes off of you que la foule a applaudi avec enthousiasme.

Bref, un virtuose accompagné d’excellents musiciens pour une solide prestation.

La Place du Village de Damien Robitaille

Mardi prochain, 27 juillet, le dernier récipiendaire du prix Félix-Leclerc, nul autre que Damien Robitaille, montera sur la scène sise à l’angle des rues Blainville et de l’Église pour nous interpréter les pièces de Homme autonome et l’Homme qui me ressemble, soit les deux disques qui ont révélé le franco-ontarien qui est passé, dans son enfance, du piano classique à la trompette, pour finalement se faire auteur, compositeur et interprète.

C’est à chaque fois une prestation très sympathique que livre le jeune homme avec son porc-épic et sa femme Électrique.

Le spectacle débute dès 19 h 30 et vous pouvez amener les enfants qui pourront toujours se distraire en faisant du bricolage, ou encore écouter les passionnantes histoires de Ma tente à lire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top