- PUBLICITÉ -
Défendre une cause sous forme de poème

(Photo Michel Chartrand)

Défendre une cause sous forme de poème

Un projet pédagogique pour contribuer à la persévérance scolaire

Le pavillon Philippe-Labelle du Centre multiservice de Sainte-Thérèse a trouvé une façon originale ou plutôt poétique de dynamiser l’ensemble de ses élèves à la persévérance scolaire.

Avec pour toile de fond l’écriture lyrique, les élèves ont été invités à concourir sur une cause à défendre qu’ils devront transcrire sous forme de poème, un travail que l’on souhaite transformer en défi stimulant et qui sera récompensé par le couronnement des lauréats, le 13 avril au Centre culturel et communautaire Thérèse de Blainville, de 13 h 30 à 15 h 30.

Associé au Studio de la relève, ce projet pédagogique unique permettra aux cinq gagnants de voir leur poème mis en musique et chanté par les membres du groupe CFAM, également lauréat de diverses reconnaissances académiques et professionnelles.

De manière à offrir un avant-goût du talent de ce jeune groupe prometteur en ce qui a trait à la composition et l’interprétation musicale, le pavillon Philippe-Labelle a convié ses membres à démontrer leur savoir-faire par une prestation devant les étudiants.

Adrien Harvey, à la voix, Marcus Savard à la guitare, Cédrick Tremblay à la basse et David Meloche (absent cette journée-là), batteur, ont donc interprété deux chansons de leur répertoire tout en répondant aux questions des étudiants. Il va sans dire que le groupe a séduit à la fois les étudiants et les éducateurs en préconisant à plusieurs reprises l’importance de l’instruction et de la persévérance dans les projets.

«Il ne faut jamais que tu lâches. Quand tu termines quelque chose, il faut continuer parce que tu peux tomber vite, même si tu penses que tu as tout acquis», a rappelé Adrien Harvey aux étudiants.

Alors que le groupe a connu une période de flottement à un certain moment, les musiciens se sont questionnés sur les conséquences de leur ténacité et de leur volonté à long terme sur leur jeune carrière.

«Il faut toujours croire en soi. C’est tellement fructueux et l’on ressort gagnant à la fin», explique Cédrick Tremblay en réponse au choix du groupe de poursuivre ensemble. «De plus, il faut persévérer dans tout, que ce soit à l’école ou ailleurs, l’important est de pousser au bout ses idées.»

Objectifs généraux

Mentionnons que les objectifs généraux du Pavillon Philippe-Labelle du Centre multiservice de Sainte-Thérèse sont d’apprendre à exercer un métier semi-spécialisé, acquérir une expérience pertinente du marché du travail et de bonnes habitudes en milieu de travail, accéder possiblement au marché du travail à la fin de sa formation, demeurer actif dans le réseau scolaire, et poursuivre sa formation scolaire dans les matières de base.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top