- PUBLICITÉ -
Découverte et partage sur la Place du Village

Photo Pierre Latour

Découverte et partage sur la Place du Village

Nouvelle soirée rassembleuse sur la Place du Village, le lieu de rendez-vous des amateurs de musique et de concerts en plein air. Des cow-girls aux danseuses du carnaval de Rio, en passant par le rock and roll et le jazz manouche, cette série de spectacles du mardi nous convie chaque semaine, et ce, depuis plusieurs saisons, à quelque chose de différent.

Sur la Place, on voyage, on est réconforté, on découvre. Cette dernière édition ne faisait pas exception alors que la formation H’Sao nous envoûtait avec ses rythmes exotiques aux saveurs à la fois modernes et ancestrales.

 

H’Sao roule sa bosse depuis les années 1990, où le groupe était alors connu sous le nom d’Hirondelle dont ils ont conservé la première lettre en l’associant à «Sao» pour rendre hommage aux ancêtres des Tchadiens. On l’aura compris, les membres de H’Sao sont donc originaires du Tchad. Après avoir participé aux Jeux de la Francophonie en 2001, les membres du groupe s’installent à Montréal et participent depuis à de nombreux événements, festivals et concerts, enregistrant également deux albums. C’est donc à un joli privilège que nous avons eu droit en assistant à ce passage de la formation afro-pop montréalaise en sol térésien.

 

Dès son entrée en scène, H’Sao fascine. Les harmonies vocales rythmées et percussives, aux mots semblables à des pulsations et mêlés à des sonorités de beatbox, le tout a capella, alimentent la curiosité de l’auditoire et des passants. C’est que les membres du groupe illustrent à la perfection le cliché voulant que les Noirs aient le rythme dans le sang. La musique et le rythme les habitent, ils se laissent transporter par leurs mots et leurs mélodies, nous entraînant à leur suite. Tout semble sans effort, organique, vivant. Les corps ondulent ou bougent de manière frénétique, captivante, enlevante. On ne peut faire autrement que de battre la mesure aussi, quelques braves rejoignant même les familles des artistes qui ont improvisé une piste de danse au parterre. Parents, enfants et grands-parents sont donc ici unis par la découverte d’une autre culture et de ses textures musicales. Ainsi, H’Sao tisse par sa musique et ses interventions teintées d’humour un lien particulier avec le public. On oscille entre des pièces au caractère presque solennel qui parlent du pays de façon poignante, et d’autres tout à fait ensoleillées. Mais quoi qu’il en soit, le rythme est toujours omniprésent comme les battements d’un coeur. Métissant la musique traditionnelle africaine au soul, pop, gospel ou R’n’B, les textes marient également les langues. Si l’on ne comprend pas toujours les mots, c’est par la musique que le message se transmet et l’on se laisse emporter de bonne grâce.

 

Danse effrénée, jeu très physique et énergie soutenue captivent le public, qui participe sans hésiter, accueillant les chansons avec ouverture et chaleur, et manifestant bruyamment son appréciation. La découverte était au rendez-vous de cette nouvelle soirée sur la Place du Village, mais aussi le partage. En effet, nombreux étaient ceux qui ont capté des images vidéo du concert, visiblement dans le but de faire connaître leur trouvaille musicale à des proches. Mardi prochain, la Place du Village vibrera au son du blues en compagnie de Vincent Beaulne, Marco Desgagné, Gilles Schetagne, Laurent Trudel et Dave Tunner, cinq routiers du genre qui promettent un «vrai» blues, «original, torride et énergique»…

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top