- PUBLICITÉ -
De nouveau à la rescousse du président

L’acteur vedette, Gerard Butler.

De nouveau à la rescousse du président

L’ultime assaut

Il revient dans la peau de Mike Banning, en sauvant les fesses du président des États-Unis, pour une troisième fois. Gerard Butler (300, Cher Frankie, À armes égales) a enfin droit à un récit un peu plus axé sur son personnage, tout en offrant son lot d’explosions et de fusillades sanglantes.

À la suite d’une attaque meurtrière faisant plusieurs victimes auprès de la garde rapprochée du commandant en chef, ce dernier est plongé dans le coma. Mike est accusé à tort d’être le responsable de la tentative d’assassinat contre Allan Trumbull, maintenant à la tête du pays. Poursuivi par le FBI, il va devoir utiliser ses habiletés au combat, trouver l’identité des terroristes et blanchir son nom.

- Publicité -

Même si l’histoire demeure conventionnelle, elle est divertissante et bien rythmée. On découvre la vie familiale du protagoniste principal, les retrouvailles avec son père, ses problèmes de santé due à des blessures causées par son travail au fil des années. Le paternel interprété par Nick Nolte (48 heures, Le Prince des marées, Affliction) vient alléger le scénario d’une agréable manière, en étant également derrière l’un des segments le plus dévastateur du long métrage.

Cette réalisation de Ric Roman Waugh (L’infiltrateur) présente une excellente mise en scène de séquences d’action. Cependant, on retrouve de nombreux effets numériques de moins bonne qualité (les drones et les agents projetés par le souffle d’une déflagration) et il est évident que certains plans ont été faits sur un plateau de tournage (l’affrontement sur le toit d’un édifice).

Conclusion intéressante

L’acteur vedette court partout, atteint ses cibles à coup sûr, et évite les balles qui sifflent autour de lui. Danny Huston (La Constance du jardinier, L’Aviateur, Marie Antoinette), sous les traits de son vieux camarade de guerre, réserve quelques surprises. Le jeu de Morgan Freeman (la franchise Le Chevalier noir, Casse-Noisette et les Quatre Royaumes), qui n’en est pas à son premier rôle en tant que haut dirigeant de nos voisins du Sud (L’impact), est juste.

Cet opus propose une conclusion intéressante permettant à la trilogie de se terminer sur une belle note. Restez lors du générique, car une scène amusante est dévoilée.

Ma note: 8 / 10

La semaine prochaine, il sera question du film Fabuleuses.

Visitez le site [http://cine-techno.com], afin de consulter les critiques cinéma, jeux vidéo et technologiques.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top