- PUBLICITÉ -
Danse: Cinq humeurs au TLG

Le TLG accueille Emmanuel Jouthe et Cinq humeurs

Danse: Cinq humeurs au TLG

Inspiré des Quatre Saisons d’Antonio Vivaldi, le spectacle Cinq humeurs, qui revisite en mouvements ce grand classique, sera présenté ce vendredi 29 mars, sur la scène du Théâtre Lionel-Groulx.

Signé Emmanuel Jouthe, de la compagnie Danse Carpe Diem, le spectacle sera précédé, en lever de rideau, d’une courte chorégraphie mettant en vedette une douzaine de danseurs issus de l’école de danse Suzie-Paquette. «C’est important pour moi de rencontrer de nouvelles personnes avec qui je partage les mêmes valeurs. Que l’on soit professionnel ou pas, nous sommes réunis par une même passion», explique le chorégraphe Jouthe.

Sans lien direct avec la pièce maîtresse du spectacle, ce lever de rideau se veut d’abord une rencontre avec l’autre, un point de vue différent, une expérience nouvelle. «Cette rencontre avec l’autre, ça nous ramène à la base. Parce qu’en fin de compte, nous ne sommes pas si étrangers. Entre nous deux, il y a les mêmes valeurs et la même passion pour la danse», évoque Jouthe.

Cinq Humeurs

Suivra la pièce principale, Cinq humeurs, alliant mouvements contemporains et musique classique, autour de laquelle Jouthe a voulu fondre les mouvements des danseurs, exécutés en appui à la musique déjà flamboyante, voire pompeuse de Vivaldi. «J’ai voulu apporter un contraste en freinant le côté foisonnant du mouvement qui vient plutôt enrober la musique de Vivaldi. J’avais envie que le spectateur écoute la musique», image Jouthe.

Physique, exigeante, faite de tensions et d’exagération, cette chorégraphie atypique fait aussi appel à quatre finissants de LADMMI (Les Ateliers de Danse Moderne de Montréal), devenant encore une fois un lieu de rencontre entre des danseurs professionnels et de jeunes diplômés.

Présentée pour une dernière fois ce vendredi, la pièce Cinq humeurs termine sa tournée de belle façon, en ramenant le chorégraphe en arrière, il y a huit ans, alors que Sainte-Thérèse devenait la première ville hors Montréal à l’accueillir. «C’est une chance pour moi de revenir à Sainte-Thérèse», souffle-t-il.

Dans le cadre d’un apéro-danse ouvert au public, Emmanuel Jouthe entretiendra les gens sur la pièce, avant le spectacle. Une discussion avec l’équipe suivra aussi la représentation. Pour réserver votre place, composez le 450-434-4006 ou tapez le [www.odyscene.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top