- PUBLICITÉ -
Cordes en délire: Beaux Lundis et plus encore

Photo Michel Chartrand:

Cordes en délire: Beaux Lundis et plus encore

C’est avec les Cordes en délire du duo violon et violoncelle Bareil et Lépine que la Ville de Boisbriand lançait sa série de spectacles des Beaux Lundis, dans le cadre d’une saison estivale bonifiée par des journées d’animation culturelle au Centre d’interprétation de la nature.

Très classique donc, ce premier concert de lundi dernier, et absolument relevé par ces deux instrumentistes issus du Conservatoire de Trois-Rivières, sans toutefois être de la même cohorte.

C’est en fait pour la préparation d’un spectacle hommage aux 40 ans du conservatoire trifluvien que les deux instrumentistes se sont jumelés le temps d’une prestation qui, jusqu’ici, aura résulté en une trentaine de spectacles et bientôt un deuxième disque.

Antoine Bareil et Sébastien Lépine ont déjà édité Works for violin and cello, sur étiquette XXI-21, et un second disque est prévu pour l’automne.

La virtuosité de ces Cordes en délire est époustouflante et le premier à s’y colleter fut Guillaume, à la sonorisation, qui a dû traiter des aigus et des basses plus larges que le registre des haut-parleurs.

On a réuni une foule intéressante au parc Claude-Jasmin, quoique moins imposante que celles que l’on connaît parfois avec des spectacles plus populaires.

Il faut aussi souligner l’animation des musiciens qui ont su intéresser les Boisbriannais avec des commentaires intéressants, souvent humoristiques, mais très instructifs, notamment sur le rôle obscur des compositrices du début du siècle.

Le duo a conclu avec une variation de Mon merle, joué au violoncelle, avec des lignes classiques traditionnelles en superposition au violon. Une belle finition, comme dirait le menuisier.

Blues Berry Show, le 4 juillet

Le blues au féminin sera chanté par Julie Bouchard, le 4 juillet prochain, au parc Claude-Jasmin, laquelle a passé cinq ans avec QuébecIssime, avant de se lancer dans le Blues Berry Show pour Dentelle blues.

Entourée de musiciens aguerris, la chanteuse revisitera le corpus blues des Memphis Minnie, Janis Joplin et Sue Foley, Koko Taylor et Etta James. Nous serons donc dans les racines du Delta blues texan avec Bonnie Raitt et il appert que la chanteuse originaire de Jonquière s’applique à rendre l’émotion de ces grandes interprètes féminines.

Animation au CIN

On se souviendra que les Beaux Lundis d’été avaient été lancés, il y a de cela une douzaine d’années, au Centre d’interprétation de la nature (CIN), et voilà qu’on y retourne pour des animations estivales.

Ainsi donc, il y aura musique, animation en milieu naturel et une activité familiale de bateaux à voile téléguidés le samedi 9 juillet, à compter de 10 h et jusqu’à 15 h 30.

On rejoint le Centre d’interprétation de la nature via la Grande-Côte, quelque peu à l’ouest de Grande-Allée, jusqu’à Chauvin, puis Chavigny, pour arriver au bâtiment municipal et l’entrée des sentiers.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top