- PUBLICITÉ -

La pianiste Alejandra Cifuentes Diaz et la violoncelliste Catherine Mathieu présenteront les plus belles musiques classiques à Sainte-Thérèse.

Concert de piano et violoncelle sous les chandelles à Sainte-Thérèse

Un grand concert sera présenté sous les chandelles, le dimanche 15 septembre prochain, à 14h, au Centre culturel et communautaire de Sainte-Thérèse, avec la pianiste Alejandra Cifuentes Diaz et la violoncelliste Catherine Mathieu.

Ce soir-là, promet le promoteur Michel Corbeil, sous une atmosphère recueillie et pleine de rêverie, le chant émouvant du violoncelle et du piano s’élèvera et vous comblera de bonheur avec des musiques aussi douces et intimes que le fameux Canon de Pachelbel, qui ouvrira la soirée dans une pénombre suscitant l’étonnement.

Vous y entendrez ensuite, épris d’une émotion grandissante et toujours sous un charme des plus enchanteurs, un Greensleeves comme vous ne l’avez jamais entendu, qui sera suivi du tango le plus connu des mélomanes Por una Cabeza de Carlos Gardel.

Puis, du Bach, du Grand Bach, son prélude pour violoncelle seul, un incontournable pour un tel concert. Une des plus belles oeuvres pour piano Au Clair de lune de Beethoven suivra pour ensuite laisser place à l’un des plus beaux Largo de celui qui incarne le souffle de Venise… Antonio Vivaldi.

Viendront alors trois des plus belles musiques de film jamais composées: Roméo et Juliette, La Liste de Schindler et le Titanic. La première partie du concert se terminera par deux oeuvres hyper connues de George Bizet tirées de son opéra Carmen.

Deuxième partie

La deuxième partie s’amorcera avec un chef-d’oeuvre de Bach, sa grandiose Toccata et fugue, qu’il faut avoir entendu au moins une fois dans sa vie. Puis encore du Bach avec deux oeuvres tirées de sa suite pour violoncelle seul no 1.

Suivra l’incontournable Il était une fois dans l’ouest ainsi que La Califfa d’Ennio Morricone ainsi que deux autres grands classiques, Le Cygne de Saint-Saëns et un émouvant Largo de Haendel.

Viendra alors peut-être le plus grand moment de la soirée avec Plus près de toi, mon Dieu, dernière pièce qui fut jouée avant que le Titanic s’enfonce à tout jamais dans l’océan.

Puis la pièce la plus tendre que Schumann ait jamais composée Rêverie, jamais pièce musicale n’aura autant porté son nom. Pour la grande finale, L’Hymne à la joie de Beethoven concluera cette soirée mémorable.

Un rendez-vous à ne pas manquer, le dimanche 15 septembre prochain, à 14 h, au Centre culturel et communautaire de Sainte-Thérèse, 120, boul. du Séminaire. L’admission est de 30 $ et les billets sont en vente à la librairie Carcajou (Place Rosemère) ainsi qu’à la porte le soir du concert. Pour plus de renseignements: 514 774-9148 ou [www.concertchandelle.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top