- PUBLICITÉ -

Natalia Reyes, Mackenzie Davis et Linda Hamilton forment un trio féminin tenant la vedette dans ce nouveau volet de la franchise Terminator.

Terminator – Sombre destin: Le retour d’une héroïne iconique

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: Terminator – Sombre destin.

Le Terminator revient dans ce sixième chapitre, qui est différent des précédents, puisqu’il est la continuité directe des premiers longs métrages réalisés par James Cameron, ignorant les événements qui ont suivi. Ce dernier n’est plus derrière la caméra, mais tient les rênes en étant un des producteurs. C’est Tim Miller (Deapool) qui a la lourde tâche de faire une suite digne des attentes des inconditionnels de la franchise.

L’intrigue se situe à notre époque, à Mexico, alors que Dani Ramos, âgé de 21 ans, travaille au sein d’une usine automobile. Sa vie est chamboulée quand elle doit confronter des étrangers. D’un côté, il y a Gabriel, un Terminator très évolué, indestructible et protéiforme venu du futur en vue de la tuer. Et de l’autre, Grace, une super-soldate génétiquement augmentée, qui a été envoyée pour la défendre. Lors d’une course-poursuite à travers la ville, les deux femmes seront sauvées par Sarah Connor, qui, avec l’aide d’une source mystérieuse, traque les robots cybernétiques depuis des décennies. Déterminées à rejoindre cet allié inconnu au Texas, elles se mettent en route, en tentant de fuir le Terminator, les policiers, les drones et les patrouilles frontalières.

- Publicité -

Un trio principalement féminin

Certains éléments du récit permettent de prendre un nouveau chemin. Au revoir John Connor et Skynet et bienvenue à un trio principalement féminin. La présence de cet humanoïde pouvant se diviser apporte des situations uniques. Plusieurs scènes d’action explosives parsèment l’histoire. Cependant, c’est encore une fois des protagonistes fuyants une machine de manière à maintenir en vie une personne essentielle dans l’avenir.

La majorité des effets spéciaux fonctionnent bien (les transformations du Terminator) à l’exception de quelques lacunes (les sauts de ce même automate).

Linda Hamilton (Le Sommet de Dante), qui avait quitté le navire après Le jugement dernier, reprend du service. Elle n’a pas perdu sa facette «dure à cuire». Il faut patienter presque une heure avant de voir apparaître Arnold Schwarzenegger (Le Prédateur, Vrai Mensonge) dans la peau du T-800. Ses apparitions ne sont pas si impressionnantes que je le pensais. Gabriel Luna (la série télé Marvel: Les agents du SHIELD), interprétant le méchant, Mackenzie Davis (Tully), la protectrice, et Natalia Reyes (Les Oiseaux de passage), la protégée, offrent des performances honnêtes sans plus.

La semaine prochaine, il sera question du film Midway.

D’ici là, découvrez le site [http://cine-techno.com], afin de consulter les critiques cinéma, jeux vidéo et technologiques.

Ma note: 7/10

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top