- PUBLICITÉ -
Charlem affiche sa culture

Photo Yves Déry:Charlem Lepeintre expose présentement à la maison Hamilton, de Rosemère.

Charlem affiche sa culture

Maison Hamilton

De tous les artistes en arts visuels, Charlem est assurément l’un des plus ardents promoteurs de l’art sous toutes ses formes.

Peintre et sculpteur d’abord, mais aussi poète et animateur culturel à ses heures, le jeune homme est avant tout un prolifique créateur qui se réinvente constamment.

Difficile donc de classer le personnage dans un style, un médium ou un genre. Quoique ce sont surtout des acryliques que vous verrez, en faisant un saut à la maison Hamilton de Rosemère, sise à l’angle de la Grande-Côte et de la route 117, côté ouest.

- Publicité -

Charlem y expose présentement en solo sur les deux étages avec 101 toiles, dont quelques sculptures, jusqu’à ce dimanche 29 mai. Vous trouverez l’entrée aisément puisque l’artiste y a planté deux poteaux porteurs de culture, comme il voudrait en voir à l’entrée de chaque ville des Laurentides.

Parce qu’il a beau être Madelinot d’origine, Charlem Lepeintre, de son pseudonyme, s’évertue à vivre la culture dans ses voyages pour mieux la promouvoir dans les Laurentides.

Rappelons qu’il a animé plus d’une trentaine d’émissions télévisuelles destinées à promouvoir la région et ses artistes, ce qui l’amenait à lancer son manifeste Affiche ta culture, soit un réseau d’affichage et de promotion des évènements culturels de la région.

Même si le personnage est d’une nature calme, il y a une fébrilité dans sa production qui lui a fait peindre quelque 600 acryliques en une année. Vous retrouverez donc de ces œuvres choisies dans cette récente production terminée en septembre, mais aussi des choses plus anciennes que l’artiste conserve jalousement.

Impossible de résumer l’esthétique de cette exposition, mais disons qu’il s’agit d’art abstrait dont les formes et les masses sont toujours judicieusement proportionnées, parfois en coulée verticale et d’autres avec un dessin figuratif sur des lignes de fuite. Les dessins de personnages sont aussi très intéressants; c’est d’ailleurs une dimension de son talent que l’on aimerait peut-être voir davantage.

Chose certaine, vous parcourrez les deux étages de la maison Hamilton avec un intérêt stimulé par cette variété et sans doute serez-vous tenté par les tableaux, certains sont absolument ravissants et l’ensemble est fascinant.

Vous retenez peut-être aussi de lui cette longue toile, la plus longue en solo qu’il avait peinte en 2010, soit 365 mètres d’éloge coloré à la nature et destiné à financer un projet écolo, tout en enjolivant un quartier montréalais.

C’est donc cet artiste sans concession que nous vous invitons à rencontrer jusqu’au 29 mai. La maison est ouverte en soirée de 12 h à 21 h, au 106, Grande-Côte. L’entrée est gratuite.

Terminons donc sur quelques vers du peintre colligés dans le recueil Affiche ta culture:

Ma culture est celle de ce pays,

Elle est aussi celle de mes amis,

Rendons-lui hommage tous ensemble,

Puisque c’est elle qui nous rassemble.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top