- PUBLICITÉ -
Charlebois et compagnie pour faire danser les bougalous

Robert Charlebois sera la tête d’affiche des festivités du 23 juin, à Saint-Eustache. (Photo Yves Déry)

Andréanne A. Malette (Photo Claude Desjardins)
Daniel Doucet (Photo Claude Desjardins)
Le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron. (Photo Claude Desjardins

Charlebois et compagnie pour faire danser les bougalous

La Fête nationale à Saint-Eustache

Ce sera la 184e édition de notre Fête nationale, et Saint-Eustache a de nouveau été désignée par la Société nationale des Québécoises et Québécois des Laurentides (SNQL) pour organiser les célébrations régionales, alors que deux jours de festivités sont prévus, les 23 et 24 juin, sous le thème Histoire de héros.

La Corporation des fêtes de Saint-Eustache, toujours présidée par le conseiller municipal Raymond Tessier, excelle dans l’art de vous ficeler un événement populaire et convoque tous les bougalous à chanter et danser en compagnie de Robert Charlebois, un artiste qui ne vieillit pas et qui fait résolument mentir son «gars ben ordinaire» , quand il affirme qu’un jour, le temps viendra de laisser la place aux plus jeunes et aux plus fous.

Pour tous les goûts

Notre Garou national montera donc sur la scène principale, le samedi 23 juin, dans les jardins du manoir Globensky (235, rue Saint-Eustache), pour livrer son spectacle qui commencera vers 22 h 15.

Tout juste avant, le public aura pu entendre l’auteur-compositeur-interprète Daniel Doucet et le groupe POP Magnéto, tout comme il aura pu écarquiller les yeux devant le spectacle pyrotechnique (prévu à 21 h 45) offert par le Groupe JCL, qui produit ce journal. Le DJ Remgod se chargera de fermer les livres, de minuit à 1 h 30.

Le dimanche 24 juin, cette même scène accueillera le duo hip-hop Seba et Horg, à 20 h, tout juste avant la prestation de l’auteure-compositeure-interprète Andréanne A. Malette, qui devancera elle-même Mike Sawatzky, lequel fait tourner depuis quelque temps un événement intitulé Les Colocs – Les soirées retrouvailles. Le guitariste et cofondateur des Colocs y convoque ses camarades de l’époque qui reprennent joyeusement les chansons-cultes de Dédé Fortin, dans une formule qui favorise la présence d’invités-surprises.

Le DJ Remgod y jouera le même rôle que la veille, mais il faut également savoir qu’une pléthore d’activités destinées à la famille, de même que des expositions et des spectacles parallèles impliquant notamment des artistes de la relève sont proposés tout au long de cette fin de semaine. Il suffit de consulter la programmation sur le site [http://saint-eustache.ca/fetenationale] pour en constater la richesse.

Célébrer notre fierté

En conférence de presse, le président du Mouvement national des Québécois, Étienne-Alexis Boucher, et le président de la SNQL, Gilles Broué, on fait l’éloge des nombreux bénévoles qui favoriseront le succès des activités de la Fête nationale. Au Québec, on parle de quelque 15 000 personnes qui s’activeront sur 700 sites où se tiendront pas moins de 6 000 activités. On n’a pas manqué de souligner, par ailleurs, que le drapeau du Québec a 70 ans cette année.

De son côté, le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, a rappelé l’importance du mouvement des Patriotes dans l’histoire non seulement du Québec, mais aussi du Canada. «Ce sont des héros plus grands que nature. Les Patriotes de Saint-Eustache ont tout donné et tout sacrifié pour une cause plus grande qu’eux. Ils ont sacrifié leur vie au nom de la démocratie» , a-t-il rappelé, ajoutant que les artistes qui font naître la beauté et qui seront légion, au cours de ces deux journées, les sportifs qui nous émerveillent par leurs exploits, les bénévoles qui travaillent dans l’ombre pour aider leurs semblables, sont aussi des héros qui font rayonner le Québec et nous rendent fiers.

«À Saint-Eustache, on va célébrer notre fierté en grand» , a-t-il annoncé.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top