- PUBLICITÉ -
Chanteurs de Sainte-Thérèse: tentez l’expérience du chant choral sur scène!

Le maestro Michel Brousseau et les responsables du chœur thérésien espèrent attirer de nouveaux chanteurs lors de leur journée portes ouvertes du 22 novembre.

Chanteurs de Sainte-Thérèse: tentez l’expérience du chant choral sur scène!

Les Chanteurs de Sainte-Thérèse organisent à la Maison du citoyen, de Sainte-Thérèse, située au 37, rue Turgeon, une journée portes ouvertes, le samedi 22 novembre, entre 10 h et 16 h.

À cette occasion, les personnes intéressées à intégrer la chorale pourront venir apprendre le Hallelujah,du Messie, de Haendel, et se joindre au chœur, de niveau professionnel, lors du rappel du concert du 6 décembre, qui sera présenté à l’église Saint-Eustache!

De l’apprentissage de la pièce à la présentation au public, c’est une expérience unique qui attend les novices. «Tout le monde est invité le 22 novembre. Il ne s’agit pas d’une audition, l’ambiance sera très conviviale», d’assurer le directeur artistique de la chorale Michel Brousseau.

Le groupe des Chanteurs de Sainte-Thérèse est formé présentement d’une quarantaine de membres, «et l’on aimerait recruter pour monter jusqu’à 75 ou 80, comme par le passé», avouent les responsables. Sont recherchés des candidats sérieux et engagés, hommes et femmes de tous âges. Les répétitions ont lieu chaque lundi à la Maison Lachaîne, à Sainte-Thérèse, de 19 h 15 à 22 h.

Le choeur a été fondé en 1961 par Jean-Pierre Guindon, dans le but de faire connaître les grandes œuvres musicales et démocratiser la musique classique. Il s’illustre non seulement au Québec, mais à travers le monde. Les chanteurs ont notamment réalisé plusieurs tournées en Italie, à New York, en Roumanie, et préparent un voyage en Chine.

Depuis plusieurs années, la chorale s’est rapprochée de trois chœurs «amis»: le Chœur philharmonique du Nouveau Monde, de Montréal; le Chœur Tremblant et le Chœur classique d’Ottawa pour donner des concerts conjointement. Les quatre chorales sont dirigées par le dynamique Michel Brousseau. «Nous nous regroupons une fin de semaine pour travailler tous ensemble», explique le maestro, dont la réputation internationale n’est plus à faire.

Les choristes qui s’étaient illustrés l’an passé à l’église Saint-Eustache, avec le compositeur autrichien Johann Strauss, reviendront le samedi 6 décembre, à 19 h 30. Ce seront plus de 150 choristes qui prendront alors place pour interpréter les magnifiques chœurs du Messie du compositeur d’origine allemande Georges-Frédéric Haendel, dont le fameux Hallelujah. «Nous apprécions de jouer et chanter à la grande église de Saint-Eustache, car ici l’acoustique est exceptionnelle», assure le chef.

Les choristes seront accompagnés par l’orchestre de la Société philharmonique du Nouveau Monde pour présenter une œuvre qui compte parmi les incontournables du répertoire classique, l’un des chefs-d’œuvre les plus joués dans le monde et devenu, au fil des ans, une tradition du temps des fêtes de fin d’année. «C’est une œuvre imposante, monumentale qui requiert beaucoup de travail», fait remarquer Michel Brousseau. Mais ses choristes ne semblent pas manquer d’enthousiasme pour relever le défi.

Les billets pour ce concert sont en vente au prix de 40 $, 30 $ et 15 $ pour les étudiants (gratuit pour les moins de 12 ans). Plus d’informations par téléphone au 1 888 762-6290, par Internet au [www.leschanteurs.com] ou directement au point de vente chez Monsieur Henri, situé au 20, rue Saint-Eustache.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top