- PUBLICITÉ -
Chanson: Alexandre Poulin l’écrivain

L’auteur, compositeur et interprète Alexandre Poulin.

Chanson: Alexandre Poulin l’écrivain

C’est un talent qui passe en dessous des ondes radio, mais qui rejoignait suffisamment d’amateurs pour bonder la petite salle cabaret de l’église Sacré-Cœur, vendredi dernier. Alexandre Poulin brille en quelques mots sur son disque intitulé Une lumière allumée, et il charme sur scène.

Treize guitares à la douzaine, un faux banjo à six cordes et une mandoline, ainsi qu’un excellent musicien accompagnateur pour faire sonner tout ça, c’est en formule trio amputé mais tout de même un solide duo que le jeune auteur, compositeur et interprète se présentait devant une foule conquise à l’avance.

Les rythmes des pièces plus engagées sonnent très bien à la guitare acoustique, tout comme les arpèges qui accompagnent les moments plus sentimentaux, mais ce sont les textes qui distinguent ce jeune enseignant lucide et défroqué.

L’écriture est syntagmatique et c’est une tournure avouée, puisque le jeune homme, qui s’exécute aussi à l’harmonica, a tout de l’esprit du conteur et l’oreille musicale qui distingue les professionnels des amateurs du genre.

Son écriture est d’une poésie à rimes bien maîtrisée qui met en œuvre de jolies métaphores, comme celle du crayon dans la chanson L’Écrivain. Les textes sont fort bien écrits, toujours très humanistes avec un peu de sirop romantique ici et là.

Cette chanson intitulée L’Écrivain doit être considérée comme l’un des plus beaux poèmes sur l’enseignement. Ce texte témoigne pleinement du talent de compositeur et conteur d’Alexandre Poulin.

Ce talent a été reconnu en Suisse, avec le prix Guy Bel, et les Torontois en ont fait autant, lors du Canadian Folk Music Award, en le sacrant Auteur-compositeur francophone de l’année.

Mais il demeure toutefois marginal, ici au Québec, quoique très apprécié par les amateurs réunis par Odyscène, vendredi dernier, lesquels lui ont réservé un accueil quasi familial, tellement le jeune homme est en lien avec son public.

C’est à découvrir, si ce n’est déjà fait. Vous n’avez qu’à taper Alexandre Poulin sur un moteur de recherche pour trouver ses jolies chansons narratives.

Martin O, le 10 novembre

La meilleure appellation pour cet artiste on ne peut plus original serait de qualifier Martin O d’artiste musical.

Il est Suisse, ce qui déjà confine à un dialecte incompréhensible, et il utilise sa voix avec un sampler afin d’explorer des textures musicales denses et profondes, parfois légères et très ludiques.

Martin O élabore des univers sonores et harmoniques tout à fait inédits et il offre une nouvelle voix, en ouvrant une autre voie au chant a capella.

Il a été décoré et il est boursier en Suisse; c’est à découvrir, dans la petite salle de type cabaret de l’église Sacré-Cœur. On réserve en composant le 450-434-4006.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top