- PUBLICITÉ -
Boisbriand: Beau lundi COMPLET!

Photo Michel Chartrand:

Boisbriand: Beau lundi COMPLET!

Les gens maugréaient en se faisant retourner à la porte de la Maison du Citoyen pour la prestation des Beaux lundis. C’est que, voyez-vous, la salle communautaire ne peut recevoir qu’à peine 250 personnes, alors que la série de spectacles attire désormais des foules dépassant largement les 400 mélomanes.

Et comme on ne tergiverse pas avec le code du bâtiment et que le service des incendies ne cherche pas tant les applaudissements, comme la sécurité des gens, alors, nombre de citoyens s’en sont malencontreusement retournés avec leur chaise sous le bras.

Et les organisateurs ont bien fait de ne pas tenir le spectacle sous la gloriette du parc Claude-Jasmin comme à l’habitude, puisqu’effectivement tout ce beau monde aurait fini sous l’averse.

Problème de croissance donc, sans doute lié à la longévité de la série qui se gagne des adeptes partout dans la région, mais aussi assurément en fonction d’une offre de spectacles pertinente.

Bien évidemment, on n’avait pas de solution à proposer alors même que l’on constatait ce nouveau problème de poussée de croissance.

Sauf que vous devez savoir que c’est à 14 h que l’on décide de l’endroit en fonction de la météo, soit entre le 305, Grande-Côte, à l’extérieur, ou bien le 905, Grande-Allée, en cas de pluie. Vous pouvez alors vérifier auprès du service des loisirs, le choix d’emplacement sera édité sur le site Internet de la Ville en après-midi.

Et si l’on devait retourner à la Maison du citoyen, alors considérez que ce sera premier arrivé premier servi et que tous n’auront sans doute pas accès à la salle la plus grande dont dispose l’administration municipale.

Malgré la cohue, il y eut tout de même beaucoup de soleil sur la scène intérieure avec le Cuban Martinez Show, mais les cinq valeureux musiciens n’ont toutefois pas pu faire danser les gens restés debout; c’était au coude à coude dans la salle communautaire.

Qwartz, le 18 juillet

Ils sont de Trois-Rivières et ils ont en commun d’avoir été, tous les quatre, des petits chanteurs de chorale. Mais ils sont aussi diplômés du Conservatoire de l’endroit, comme de l’Université de Montréal.

Le quatuor a capella Qwartz, c’est Xavier Roy donc, étudiant à l’Université de Montréal, avec le ténor François Pothier-Bouchard, qui termine une Maîtrise en orgue et direction d’orchestre, de même que le baryton David Gélinas, également contrebassiste soliste de l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières, et Louis-Alexandre Beauchemin, lui aussi présentement à l’Université de Montréal.

Leur originalité, hormis le fait d’être tous dans la jeune vingtaine, est d’intégrer des pièces québécoises dans leur spectacle de chant, notamment du Ariane Moffat, Daniel Bélanger et le déjà très regretté Claude Léveillé.

Un disque serait en préparation et le quatuor est déjà allé prospecter l’Europe qui s’est, semble-t-il, montrée intéressée à cette québécitude vocale.

Ils seront donc derrière l’église Fatima à compter de 19 h 30 pour une prestation de 60 minutes. Souhaitons qu’il ne pleuve pas, quoique les Boisbriannais seront les premiers avertis du déplacement via les panneaux publicitaires électroniques.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top