- PUBLICITÉ -
Blainville : une chanson-thème signée Angèle Courville

Photo Michel Chartrand:Parmi les figurants, nous reconnaissons Léopold Bigras, Catherine Lessard, Guillaume Gagnon, Catherine-Audrey Volcy, Emmanuelle Hénault et son frère, Charles-Étienne Hénault. Avec eux, l’auteure de la chanson, Angèle Courville.

Blainville : une chanson-thème signée Angèle Courville

Blainville avait déjà une signature graphique (logo), des armoiries, un emblème floral (rudbeckia), un livre d’histoire et des programmes de reconnaissance (soirée Tu m’inspires! et Ordre du mérite blainvillois). Elle a désormais sa chanson.

«Il nous manquait encore quelque chose à garder en tête et à évoquer. J’ai souvent remarqué qu’on pouvait raconter toute sa vie en chanson et en images. C’est dans cette optique que l’idée d’une chanson pour Blainville m’a séduit», a indiqué le maire de Blainville, François Cantin.

Ainsi est née la chanson Cette ville qui m’inspire. Une chanson aux accents de poésie, dont les paroles racontent l’histoire d’une ville et de ceux qui l’habitent et dont la musique, à l’image de ces gens, en anime les paroles.

Une chanson qui a requis, de la part de son auteure, Angèle Courville, plusieurs mois de réflexion et de travail. «J’ai habité Blainville durant 17 ans», débute-t-elle. Or, partie depuis une dizaine d’années, elle a dû y revenir souvent au cours des derniers mois, question de se réapproprier l’ambiance, en s’imprégnant du lieu, en sillonnant ses rues, ses parcs et en parcourant son histoire. «La ville a beaucoup changé en 10 ans. C’est plus gros, il y a plus de monde», a-t-elle constaté.

Après avoir de nouveau fait sienne l’atmosphère des lieux visités, Mme Courville a choisi de parler des gens, de ceux qui donnent vie à la ville, d’où l’idée d’ajouter des personnages à sa chanson et d’en faire un DVD. «J’ai voulu créer des personnages pour illustrer la vie à Blainville», souffle-t-elle. Les personnages, Léopold, Julie, Guillaume, Émilie et les enfants au train viennent donner du relief à l’histoire racontée.

Artiste de renom, Angèle Courville partage son temps entre l’enseignement du piano, l’écriture, la composition et les spectacles. En 2007, elle lançait son premier album, intitulé Nuances. En 2008, elle a parcouru à pied les villes des Laurentides sur plus de 300 km afin de s’imprégner de la culture de la région pour créer une nouvelle collection de chansons.

C’est aussi à cette artiste, une Térésienne d’adoption, que l’on doit la chanson Rue des pianos, présentée dans le cadre du Colloque Les Arts et la Ville, tenu en mai dernier, à Sainte-Thérèse.

Première présentation publique, ce week-end

La diffusion de la chanson-thème s’amorcera officiellement dans le cadre de la 25e édition de Blainville en fête qui se déroule ce week-end, au Parc équestre. Le DVD y sera alors projeté en continu, sous le chapiteau abritant l’exposition photographique rétrospective des 25 ans de Blainville en fête, ainsi que sur les grands écrans, avant les spectacles musicaux. Il sera également possible de le visionner et l’entendre à partir du site Web de la Ville.

Mentionnons que le DVD est une réalisation de René Journault, de la Télévision des Basses-Laurentides (TVBL) et Angèle Courville. L’enregistrement s’est déroulé au Studio Piccolo, à Montréal. Au total, quatre musiciens, à savoir Angèle Courville (voix et piano), Philippe-Emmanuel David (guitare), Hugo Meunier (basse) et Sébastien Céré (batterie) ainsi que trois choristes (Les Baronettes) y ont participé. Quant aux figurants participants, il s’agit de Guillaume Gagnon, Catherine-Audrey Volcy, Léopold Bigras, Catherine Lessard, Emmanuelle et Charles-Étienne Hénault, Diane Brunelle et la petite Rose.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top