- PUBLICITÉ -
Blainville : Fin des Jeudis Show

Photo Michel Chartrand:Stephen Faulkner mettait le point final à la saison des Jeudis Show, à Blainville.

Blainville : Fin des Jeudis Show

C’est sous le chapiteau du parc Blainville et en compagnie du grand cow-boy des villes, Stephen Faulkner, que l’on clôturait la petite série des Jeudis Show.

Il y a d’abord eu David Jalbert puis Doba, ensuite le groupe Uswing, suivi de Jérôme Charlebois, pour finalement nous amener Les Baronettes, puis Faulkner prenait le relais afin d’animer les parcs de la ville au cours de la saison estivale qui décline.

Une petite foule remplissait tout de même le chapiteau, jeudi dernier, et il faut dire que celle-ci était plutôt attentive aux compositions que le guitariste a servies avec sa verve habituelle.

Contrairement à son mauvais compagnon Plume, Stephen Faulkner n’a que peu de chansons extrêmement populaires (genre Si j’avais un char) que l’on revendique, mais l’auteur et compositeur a tout de même une besace pleine de très jolies choses à offrir pendant tout un spectacle.

C’est à la guitare, donc, que Faulkner s’installait sous le chapiteau, et il faut dire que les motifs sont toujours accrocheurs et bien exécutés, même si c’est au piano que le musicien s’avère plus habile.

Chaque chanson est finement écrite et c’est bien évidemment le jour où nous le perdrons que tout le talent d’auteur, compositeur et interprète de Stephen Faulkner sera encensé par la critique.

Une vie pas ordinaire que celle du musicien qui racontait avoir déjà pensé ramener un rody de son spectacle donné par un bel après-midi à l’Institut Archambault, de Sainte-Anne-des-Plaines, alors qu’il s’agissait en fait d’un détenu en cavale.

Chose certaine, on s’amuse bien avec Stephen Faulkner sur scène et pour ma part il est le seul à interpréter du western sans m’ennuyer.

Musicien inspiré et excellent parolier, Stephen Faulkner demeure un esprit libre qui, contrairement à son comparse des débuts, Plume Latraverse, ne s’est jamais laissé enfermer dans un personnage.

La série des Jeudis Show est itinérante dans les parcs de la ville afin de rejoindre et mieux faire connaître ses différents parcs et quartiers dans lesquels elle tient chapiteau, et son succès devrait ramener la formule l’an prochain.

La grande sortie, jusqu’au 19 août

À voir, au Centre communautaire de la Ville de Blainville, la troupe du Petit Théâtre du Nord vous présente la pièce La grande sortie, avec des représentations les jeudi et vendredi, 18 et 19 août.

Trois enfants devenus adultes tentent de réconcilier leur passé autour de la mère sexagénaire dans une comédie écrite par Jonathan Racine, en collaboration avec Mélanie Ménard.

Sébastien Gauthier et Mélanie St-Laurent sont de la troupe, avec Sarah Desjeunes et Suzanne Garceau, pour vous faire rire, certes, quoique les spectacles du Petit Théâtre du Nord ont toujours un fondement qui dépasse de beaucoup le simple burlesque.

La pièce débute dès 20 h 30 et l’on rejoint le Centre communautaire par le chemin du Plan-Bouchard, à la hauteur de la 70e Avenue. Le prix d’entrée n’est que de 23 $ avec la carte-citoyen et 18 $ en admission générale.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top