- PUBLICITÉ -
Beaux Lundis blues et cubains

Photo Hugo Vincent:La chanteuse blues Julie Bouchard.

Beaux Lundis blues et cubains

Il y avait une foule très intéressante au parc Claude-Jasmin, lundi dernier, et assurément l’une des plus enthousiastes, alors que Julie Bouchard débarquait sur la gloriette avec ses cinq musiciens pour une heure et demie de blues intempestifs, avec son projet Dentelle blues.

Assurément l’une des plus belles assistances qui témoignait d’une chose, en fait, soit la popularité de ces spectacles gratuits auprès de toute la région, puisque les gens se déplacent autant à Sainte-Thérèse (les mardis) qu’à Blainville (les jeudis) et Rosemère (les mercredis), pour se retrouver tous ensemble à Boisbriand dans le cadre des Beaux Lundis d’été.

Il n’y avait rien d’original dans le spectacle de Julie Bouchard, puisque c’est un show de blues traditionnel que donne la Jonquiéroise qui s’est fait connaître avec la revue QuébecIssime.

La voix est intéressante, suffisamment pour chanter Etta James, Koko Tayler et Sue Foley, même du Janis, et l’appui musical confère une belle amplitude à un spectacle qui a reçu des applaudissements nourris.

The Cuban Martinez show, le 11 juillet

Vous avez une petite envie de salsa dans une symphonie de funk et de jazz latin? Mambo et cha-cha-cha vous délient le petit genou en faisant se balancer la hanche?

Eh bien, Yordon «Trombón» Martinez et son ensemble cubano-canadien vous invitent derrière l’église Notre-Dame-de-Fatima, au 305, chemin de la Grande-Côte, ce lundi à compter de 19 h 30, pour le spectacle qui devrait s’avérer le plus dansant de la série des Beaux Lundis.

Il faut savoir que le tromboniste s’évertue à faire danser les notes depuis l’âge de sept ans et qu’il est donc d’un naturel envoûtant, quoique notre homme ait aussi été diplômé par l’Université de Montréal.

Yordon Martinez a aussi joué avec les Michel Legrand, Michel Donato et Sophie Desmarais, voire Oliver Jones, lui qui a surtout connu la renommée avec l’orchestre cubain Klimax, sous la direction de Giraldo Piloto.

La formation rassemble jusqu’à 12 musiciens sur scène, une sorte de groupe tout étoile de la musique cubaine montréalaise, et leurs prestations sont assurément très rythmées, sur des mélodies ensoleillées.

Mais, si le ciel n’est pas aussi ensoleillé, alors nous irons tous à la Maison du citoyen, au 955, de la Grande-Allée.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top