- PUBLICITÉ -
Beau lundi chanceux

(Photo Yves Déry)

Beau lundi chanceux

Barbara Secours à Boisbriand

À seize heures on annonçait des formations orageuses, et une heure plus tard un entonnoir nuageux touchait le sol à l’ouest de Montréal. On s’imagine le stress des organisateurs qui lançaient la série des Beaux lundis d’été de la ville de Boisbriand, à 19 h 30, dans le parc Claude-Jasmin, avec la chanteuse jazz Barbara Secours.

On a finalement joué de chance, puisque la pluie commençait à 20 h 30, alors que la chanteuse terminait son tour de chant. Cinq minutes plus tard, l’averse était telle que les voitures devaient s’arrêter en bordure de la route, tandis que des trombes d’eau s’abattaient en rafales sur le macadam.

On s’imagine un peu les difficultés que Guillaume et ses aides ont dû connaître pour abriter la sono des rafales de pluie qui venaient en tout sens.

Mais on aura pu apprécier le répertoire de la chanteuse originaire de Val d’Or, avec des réarrangements de standards et quelques compositions que l’on retrouvera sur son disque intitulé Love is a Wonderful World.

Avec un trio constitué d’un claviériste, une contrebasse et des percussions, la chanteuse réinterprétait notamment Sunshiny Day tout comme This Can Be Love, mais ce sont de toute évidence ses propres compositions qui lui vont le mieux, ce que l’on a apprécié avec The Magic of You.

La série a donc fort bien débuté, avec une foule moins grosse que ce que l’on connaît habituellement, du moins par beau temps, mais tout de même intéressante pour la chanteuse qui fait beaucoup d’événements corporatifs, comme des spectacles sur bateaux de croisière et les casinos de Charlevoix et Montréal.

La chanteuse a connu un heureux passage au Festival de jazz de Montréal, sur la scène Rio Tinto Alcan, lors de la 30e édition, et il est tout à fait évident que c’est sur scène que Barbara Secours (en passant, c’est son vrai nom) est à son meilleur.

S’étonner avec Boom JACAK

Lundi prochain, 5 juillet, ce sont les quatre filles, nommément Anamaria, Céline, Catherine et Karine, ainsi que le gars, JP, en plus du percussionniste de Boom JACAK, Julien Compagne, qui viendront vous chanter leurs compositions a capella.

Ce qu’il y a de particulier avec Boom JACAK, c’est qu’il n’y a pas de paroles à leurs compositions, qui sont en fait des recherches musicales construites sur des onomatopées.

Vous vous demandez si vous allez aimer ça? Difficile à dire en fait, parce que leur univers musical est absolument unique. Mais le risque est minime puisque l’entrée est gratuite. Rappelons que c’est derrière l’église Fatima, précisément au 305, Grande-Côte, et que le spectacle d’une heure débute dès 19 h 30.

La série de neuf spectacles nous mènera donc jusqu’au 16 août, et il est à noter que des peintres du Comité des arts visuels s’exécuteront sur place les 12, 19 et 26 juillet. Des rafraîchissements sont aussi offerts sur les lieux et il faut savoir que le spectacle déménage à la Maison du citoyen en cas de pluie, c’est au 955, boulevard Grande-Allée.

Deux spectacles nous sont apparus incontournables dans cette programmation 2010, d’abord le guitariste Jorge Martinez qui sera à Boisbriand le 12 juillet, puis la grande finale avec l’Orchestre symphonique des Basses-Laurentides, ce sera exceptionnellement présenté au parc René-Lévesque, le 23 août.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top