- PUBLICITÉ -
Annie Blanchard: pour l’amour du country

En cette toute première édition des Dimanches en chanson

Annie Blanchard: pour l’amour du country

On sait que la belle saison est bien commencée lorsque s’amorce le ballet des concerts en plein air. Chaque ville en propose une série, pour un été riche en musique et en découvertes. Cette année, la Ville de Bois-des-Filion entre dans la danse avec ses Dimanches en chanson, qui se déroulent à l’agora extérieure de l’école secondaire Rive-Nord.

Avec ses gradins à même la colline entourant l’école et sa scène pavée en contrebas, ce lieu constitue un cadre enchanteur pour ces événements estivaux qui se tiendront les trois premiers dimanches de juillet.

Ainsi, en cette toute première édition des Dimanches en chanson, c’est l’auteure-compositrice-interprète Annie Blanchard qui lançait les festivités dans une atmosphère fébrile et joyeuse. Sous un soleil de plomb, la Néo-Brunswickoise y est allée d’un généreux concert aux saveurs folk et country, interprétant des pièces issues de ses trois albums ainsi que des reprises.

Accompagnée de ses comparses Jean-Philippe Lagueux et Louis-Philippe Quesnel, Annie Blanchard imprime tout de suite à l’après-midi une teinte country tout en douceur. Abordant surtout les thèmes de l’amour et de la route, le trio nous souhaite la bienvenue dans son road trip.

À la voix claire et nuancée d’Annie Blanchard s’ajoute celle des musiciens pour de jolies harmonies vocales qui étoffent le tout, en plus d’appuyer cette impression de réelle complicité qui unit les trois artistes. Toutes les facettes de l’amour sont d’ailleurs abordées dans les textes de Blanchard et ceux qu’elle choisit d’interpréter, de l’amour familial à celui que l’on nourrit avec soin, de celui qu’on a perdu à celui que l’on espère.

La mer, la maison, la guitare à la lueur du feu de camp, c’est aussi ça, l’univers d’Annie Blanchard, qui prend plaisir à nous le faire découvrir à coup d’anecdotes et d’histoires de chez elle. Le récit de son enfance dans le village de Maisonnette, ses débuts en musique à la salle paroissiale, l’histoire d’amour entre son grand-père soldat et sa grand-mère qui a choisi d’attendre son retour du front, apportent une dimension intime au spectacle.

Celle qui dit retrouver un peu l’atmosphère de son village à Bois-des-Filion propose ainsi des textes personnels, pleins de mélancolie, mais aussi d’espoir, de résilience et de liberté, avec des pièces telles Marcher vers le nord, Tout de nous ou encore Un monde pour toi.

Quand elle puise dans le répertoire d’autrui, elle le fait avec un plaisir palpable, heureuse de rendre hommage à ces artistes qui l’ont inspirée. Elle apporte donc sa couleur à Piece of my Heart, version de Faith Hill, à Je vais à Londres empruntée à Renée Martel, tout comme Aide-moi à passer la nuit de Claude Valade ou bien Big Yellow Taxi de Joni Mitchell, des pièces bien connues qui ravissent également le public.

Un beau succès, donc, que cette première édition des Dimanches en chanson de Bois-des-Filion. Le prochain spectacle aura lieu le 12 juillet prochain, dès 14 h, et mettra en vedette plusieurs artistes de la relève, tels Patrick Isaac II, Leila Rondeau, Lauryanne Sears, Ophélie Brassard et Carmen Oniga. Toujours gratuits, les concerts auront quand même lieu en cas de pluie, et ce, à l’intérieur de l’école secondaire Rive-Nord.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top