- PUBLICITÉ -
Angèle Dubeau fait son cinéma

Angèle Dubeau et La Pietà.

Angèle Dubeau fait son cinéma

Le dimanche 4 mars à Sainte-Thérèse

Elle joue de l'archet comme d'autres respirent. Verbomotrice de nature, elle le devient encore davantage avec son violon. «Je parle avec mon violon. Je peux le faire chanter, pleurer, danser, rire», lance-t-elle tout de go.

Prise en pleine congestion automobile, quelque part à Montréal et entre deux rendez-vous, Angèle Dubeau a accepté de répondre à nos questions, manifestement emballée par la tournée qu’elle s’apprête à débuter ces jours-ci, avec La Pietà, et qui la mènera sur la scène du Théâtre Lionel-Groulx, à Sainte-Thérèse, le dimanche 4 mars.

On parle d’une tournée en deux temps qui s’amorce ces jours-ci, s’interrompra ensuite pour que Mme Dubeau puisse honorer quelques engagements à l’étranger, pour mieux reprendre dès l’automne prochain.

Silence, on joue!

C’est le titre du dernier album d’Angèle Dubeau, enregistré avec l’ensemble La Pietà, et lancé il y a tout juste quelques semaines. Un titre bien évidemment choisi en clin d’œil au célèbre Silence, on tourne!, si propre à l’industrie du cinéma.

«La musique de film m’a toujours interpellée. Les musiques sur l’album ont toutes été arrangées, revisitées, afin de mieux exister par elle-même», indique-t-elle. Et sorties de leur cadre.

La première étape a donc été d’effacer les images qui accompagnent immanquablement les musiques. «Pour ne retenir que la musique elle-même», glisse-t-elle. Un exercice auquel elle s’est pliée aisément. Parce qu’au-delà du film, il y a d’abord la musique. «Quand je suis sortie du cinéma où j’étais un jour allée voir Mémoires d’une geisha, je me suis dit: “Wow! Quel film… mais surtout wow, quelle musique!”», illustre-t-elle.

C’est dans cet esprit qu’Angèle Dubeau viendra interpréter les plus belles musiques tirées des films, par exemple, Cinéma Paradiso, Lord of the Rings, Titanic, The English Patient ou encore Far and away, autant de titres qui figurent sur son album et auxquels la virtuose du violon a choisi d’en greffer, pour les besoins de la scène, quelques autres comme Carmen, Le Matou et Circus, pour ne nommer que ceux-là.

«La musique a une grande force. D’abord, elle est rassembleuse, mais elle a aussi ce pouvoir incroyable de communiquer. La musique, c’est un cadeau que tout le monde peut se faire», assure-t-elle. Son cadeau à elle, c’est d’offrir à son public, grâce à son violon, ses musiques coup de cœur. Et son souhait? «Que les gens se laissent aller aux émotions du moment et qu’ils s’installent dans leur bulle personnelle pour encore mieux la recevoir», termine-t-elle.

Pour réserver votre place, composez le 450-434-4006 ou tapez le [www.odyscene.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top