- PUBLICITÉ -
Altamura/Caruso à Recanati, New York et Sainte-Thérèse

(Photo Yves Déry)

Altamura/Caruso à Recanati, New York et Sainte-Thérèse

Musique

Sainte-Thérèse, ville d’arts et de culture et désormais de savoir avec la présence d’un pôle universitaire, se hisse au niveau de Recanati, en Italie, ainsi que de la Grosse Pomme afin de présenter la XIIe édition du Concours international de chant Altamura/Caruso, qui couronnera les plus belles voix lyriques amateurs au monde.

Créé en 1988 en l’honneur de la soprano Carmela Altamura, le concours est ouvert aux chanteurs et chanteuses au seuil d’une carrière professionnelle, avec six bourses totalisant 30 000 $, dont la plus importante est de 10 000 $.

Mais c’est surtout l’opportunité de participer à de grandes productions qui devrait provoquer de sérieuses candidatures d’un océan à l’autre.

C’est ainsi que, notamment, les Angela Brown, Audrey Stottier et Kim Josephson ont décroché des rôles-titres au Metropolitain Opera, à la Scala comme au New York City Opera.

Et pour prétendre s’exécuter dans ces hauts lieux de la grande musique, les Canadiens chantants devront nécessairement passer par Sainte-Thérèse, les 24 et 25 septembre.

Les auditions, qui constituent l’épreuve préliminaire, se font évidemment devant jury, mais il y aura toutefois place à un auditoire de mélomanes, les modalités étant encore à définir avec un prix à l’entrée du Centre culturel et communautaire du boulevard du Séminaire, ainsi qu’un forfait pour les deux jours.

Et pour faire valoir ces talents musicaux que l’on sollicite, c’est la soprano Claudia Giuliani, lors du point de presse, qui faisait duo avec le maestro Michel Brousseau au piano, pour interpréter deux airs de Puccini que nous avons longuement applaudis.

Pour arriver à placer Sainte-Thérèse sur la mappe, il a d’abord fallu ce maestro canadien de réputation internationale, Michel Brousseau, une caution artistique que Charles Le Borgne, de la SODET, a accompagnée dans la démarche de recherche de partenaires corporatifs.

Le Pôle universitaire Paul Gérin-Lajoie y voyait une occasion en or de consolider l’enseignement dans une région qui offre une formation musicale intensive de l’élémentaire au secondaire, tandis que le collège Lionel-Groulx demeure fortement réputé pour son département de musique, ainsi que son option en théâtre musical.

Des classes de maître pourraient être données au passage d’instrumentistes de réputation internationale, telle Cristina Altamura qui sera soliste invitée du maestro de l’Orchestre philharmonique du Nouveau Monde, le 3 avril prochain, au Théâtre Lionel-Groulx.

Le Concours international de chant Altamura/Caruso consolide donc des expertises régionales et suscite de grandes ambitions: «Et pourquoi pas une finale du concours dans l’avenir?» de supposer la mairesse de Sainte-Thérèse, un souhait partagé par les gens de la Société de développement économique.

La finale de l’édition 2011 sera tenue à New York, le 30 octobre prochain.

L’inscription à ce prestigieux concours coûte 100 $ et les participants ont droit à une vidéo de leur prestation. Pour tout renseignement, vous pouvez communiquer avec Dalia Mesloub au 514-334-5472.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top