- PUBLICITÉ -
120 000 $ de plus pour la culture

(Photo Michel Chartrand)

120 000 $ de plus pour la culture

Entente culturelle entre Québec et la Ville de Boisbriand

La Ville de Boisbriand annonce la conclusion d’une entente avec le ministère de la Culture, des communications et de la Condition féminine pour l’obtention d’une contribution de Québec de l’ordre de 60 000 $ en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat.

L’entente prévoit que le versement de cette somme se fera sur une période de trois ans. La Ville de Boisbriand s’engage à investir le même montant, soit 20 000 $ par année pendant trois ans, pour un investissement total de 120 000 $ dans la culture. La mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, précise que ces 20 000 $ sont le minimal qu’investira la Ville.

Une série de projets

- Publicité -

Les fonds sont notamment utilisés pour la réalisation de fresques au parc de planches à roulettes situé aux abords de l’aréna municipal. D’autres projets, eux aussi déjà réalisés, comme le concert pyrotechnique donné l’été dernier par l’Orchestre symphonique des Basses-Laurentides, sont inclus dans l’entente. Dans le  futur, on prévoit la réalisation d’autres fresques à la Maison du citoyen et au centre socioculturel Chavigny, la tenue, le 12 décembre prochain, d’un concert de Noël à l’église Notre-Dame-de-Fatima, de même que l’invitation de conférenciers comme Marcel Lebœuf et Bryan Perro. L’équipe du Service de la culture de Boisbriand travaille aussi à la recherche d’autres activités.

Mise en valeur du patrimoine

L’entente annoncée plus tôt cette semaine pourrait aussi servir à la mise en valeur du patrimoine culturel de Boisbriand. Entre autres, la Ville aurait dans ses cartons des projets concernant le patrimoine bâti, plus précisément l’inventaire des résidences à valeur patrimoniale. La population boisbriannaise connaît très peu, en général, les bâtiments qui ont une valeur historique à Boisbriand. «Nous voulons les en informer», a précisé Mme Cordato.

«Le conseil municipal et moi-même accordons une très grande importance à la création et à la diffusion de la culture chez nous, a fait valoir la mairesse de Boisbriand. Le dynamisme et la diversité qui caractérisent ce secteur d’activité à Boisbriand se voient bonifiés de belle façon avec cette entente.»

En marge de cette entente, la mairesse a souligné de récentes annonces de projets sur le territoire boisbriannais, comme la venue du Centre de création, de production et de diffusion et l’investissement de plusieurs millions de dollars dans l’agrandissement de la bibliothèque municipale, une autre entente qui lie Québec et Boisbriand. «Voilà qui démontre toute l’importance que le conseil municipal et moi-même accordons à la culture et à son développement constant. Je confirme ici mon intention de poursuivre dans cette voie», a déclaré Mme Cordato.

Questionnée sur la réserve pour fins publiques de la maison ancestrale Abraham-Dubois, renouvelée à l’assemblée de septembre dernier, la mairesse Cordato a souligné que le dossier devrait être discuté au cours des prochains mois entre les membres du conseil.

Personne, du côté du ministère de la Culture, des communications et de la Condition féminine, n’était présent lors de la rencontre de presse.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top