- PUBLICITÉ -
COVID-19, réouverture des commerces, Farinex, Boisbriand

Une petite attention bien appréciée: la distribution d’une boîte è lunch le vendredi aux employés de Farinex.

Farinex: Atténuer l’anxiété par la communication et la transparence

Réouverture de nos commerces: Farinex

Si l’arrivée de la COVID-19 s’est accompagnée d’une anxiété palpable au sein de employés de Farinex, l’entreprise basée à Boisbriand estime avoir été en mesure de l’atténuer considérablement grâce à une bonne gestion de la communication et de la transparence, et cela dès le départ.

«Il faudrait être dans le déni pour ne pas mentionner la tension que génère le fameux virus de la COVID-19. L’anxiété n’est pas à négliger. Il est important de fournir le support émotif nécessaire; chaque personne vit cette anxiété de façon différente et c’est important de le respecter. Il faut toutefois rester positif et être confiant en l’avenir, croire qu’après la pluie il y aura le beau temps!», explique Sandra Drouin, directrice générale de Farinex,

Se spécialisant depuis 1984 dans la distribution, la promotion de marques et l’importation de matières premières destinées aux boulangers, pâtissiers, chocolatiers, glaciers, traiteurs et restaurateurs, l’entreprise qu’ont fondée Lisette et Gérard Ohayon compte aujourd’hui 125 employés et dessert plus de 2 800 clients un peu partout à travers le Québec.

Elle a même inauguré, en 2003, l’Institut Farinex, doté d’un amphithéâtre de 36 places, qui se veut un lieu de formation destiné exclusivement à sa clientèle. Depuis 2016, c’est le fils des fondateurs, Cédric, qui a pris la relève de l’entreprise, laquelle se fait un point d’honneur de ne pas avoir, même en 2020, de menu automatisé ou de boite vocale lorsqu’on l’appelle au téléphone.

S’adapter en temps réel

Et cette anxiété dont parle Mme Drouin s’est manifestée dès les premiers jours de la crise puisque Farinex a été considérée dès le départ comme un service essentiel. «Nous avons donc dû adapter chaque département de l’entreprise en temps réel. Tous les changements ont été effectués avec, à l’esprit, de limiter le risque de contagion, limiter tous les contacts humains et les contaminations par des surfaces infectées. Je suis très fière du travail accompli par notre équipe, impressionnée par la rapidité à mettre toutes les mesures en place, par la créativité, la résilience et l’adaptabilité de tous», de souligner la dirigeante.

Depuis le début de la COVID-19, chaque département (boutique de vente, service de livraison et entrepôt) a ainsi connu des modifications que l’entreprise a modulées au fil des semaines pour protéger ses employés.

Par exemple, Farinex a cessé d’effectuer la livraison à l’endroit désiré par ses clients pour laisser la marchandise à la porte du commerce et ainsi limiter les déplacements dans les commerces. «Cette nouvelle mesure a été un gros sacrifice, car cette procédure fait partie du service que nous offrons à nos clients et qui est très importante pour nous. Elle a toutefois été mise en place rapidement et sans hésitation pour protéger notre équipe de livraison», de relater Mme Drouin.

«Les premiers jours, les clients ont trouvé les mesures excessives, mais plus les jours avançaient, plus les gens étaient compréhensifs. Aujourd’hui, les nouvelles mesures mises en place sont bien reçues et respectées par les clients qui comprennent que c’est autant pour notre sécurité que pour la leur que tous ces changements ont été mis en place», d’ajouter du même souffle la directrice générale.

Aussi, l’entreprise a bien pris soin de garder contact avec l’ensemble de ses employés et de les informer; ce qu’a apprécié Jessy Manseau, coordonnatrice marketing, en télétravail. «Plusieurs fois par semaine, je reçois un appel de mon supérieur qui me demande comment je vais. Une si simple question, mais qui démontre qu’on se soucie de moi et qu’ils ont à cœur ma santé mentale», de témoigner celle-ci.

Travail d’équipe et dévouement

Pour l’heure, Mme Drouin dit retenir de l’actuelle situation que c’est par-dessous tout la force du travail d’équipe et le dévouement de tous ses collègues de travail qui ont permis à Farinex de se maintenir dans la bonne direction. «La survie dans un moment de crise nécessite de l’adaptabilité et beaucoup de créativité», dit-elle.

«Il est important que vos équipes se sentent en sécurité, N’hésitez pas à leur demander ce que vous pourriez faire de mieux pour limiter les risques de contagions. Beaucoup de belles idées peuvent ressortir de ces conversations. Gardez-les motivées et informées. De notre côté, pour remercier nos collègues nous avons distribué des boîtes à lunch à tous ceux présents le vendredi, petite attention qui a été fort appréciée. Il faut aussi penser à être plus souple sur des sujets sur lesquels on étaient intraitable avant la COVID-19 et ainsi permettre une conciliation travail-famille à nos équipes», de conseiller, enfin, la directrice générale de Farinex.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top