- PUBLICITÉ -

Amélie, en pleine action.

Amélie Kretz nage… dans son garage

En vue de sa participation aux Jeux olympiques

La triathlète de Blainville Amélie Kretz ne lésine pas sur les efforts… et les moyens en vue de sa participation aux prochains Jeux olympiques d’été qui auront lieu à Tokyo en 2021. Celle qui a aidé le Canada à terminer 5e au Championnat du monde de relais mixte en juillet 2019 a aménagé une piscine dans son garage.

«Étant donné que les piscines sont fermées, j’ai décidé d’acheter une piscine et de la mettre dans le garage chez mes parents pour pouvoir continuer de m’entraîner en vue des prochaines Jeux olympiques», explique Amélie dans une vidéo publiée sur Facebook dans laquelle on peut la voir s’entraîner à la nage, attachée à un élastique qui lui offre la résistance nécessaire, elle qui concentre ses efforts à l’entraînement à l’augmentation de sa rapidité et de sa puissance sur de courtes distances.

Âgée de 26 ans, Amélie Kretz a terminé au 6e rang à la Coupe du monde de Miyazaki, au Japon, en octobre 2019. Elle est à la recherche d’un laissez-passer en vue des Jeux de Tokyo et veut monter sur le podium à ceux de Paris, en 2024.

Merci Cascades

Étudiante au baccalauréat en thérapie du sport à l’Université Concordia, Amélie a bien l’intention de terminer son baccalauréat en thérapie du sport pou ensuite étudier à la maîtrise en physiothérapie. En parallèle, elle poursuit sa carrière de triathlète qui la mène aux quatre coins du globe, des déplacements qui engendrent d’énormes dépenses. Heureusement que des entreprises comme Cascades sont présentes pour la soutenir financièrement.

À l’occasion de la 16e édition du Programme de bourses Cascades au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ), présentée en direct sur Facebook le 13 mai, Mario Plourde, président et chef de la direction de Cascades, a remis 80 000 $ en bourses individuelles à 21 d’entre eux. De ce montant, la triathlète a empoché 4000 $.

«Ça fait déjà 9 ans que Cascades me supporte et chaque année, quand j’entends la nouvelle, j’ai toujours le même sentiment de fierté et de reconnaissance envers l’entreprise pour le support. C’est très apprécié, surtout dans des moments d’incertitude comme en ce moment».

On ne sait pas encore à quel moment pourront reprendre les activités sportives. Une chose est certaine toutefois : Amélie Kretz sera prête à remonter en selle, courir, et nager.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top