- PUBLICITÉ -

Le jeu «Starlink: Battle for Atlas» se situe dans un monde ouvert dans lequel il faut notamment visiter de multiples planètes en vue d'enrayer les plans de La Légion.

Starlink: Battle for Atlas: le concept de «jeux vidéo-jouets» se renouvelle

Lisez la chronique techno de Sébastien Trottier. Cette semaine: le jeu «Starlink: Battle for Atlas».

Le succès des figurines «Skylanders», «Disney Infinity» et «Lego Dimensions» est chose du passé. Ubisoft prend la relève avec un système de jouets modulaires.

Le jeu «Starlink: Battle for Atlas» se situe dans un monde ouvert dans lequel on personnifie les nombreux membres d’un équipage. Il faut visiter de multiples planètes en vue d’enrayer les plans de La Légion, recherchant une source d’énergie nommée électrum. En complétant les missions (protéger des lieux, résoudre des énigmes et trouver des matériaux), on acquiert de l’expérience afin d’augmenter la performance des pilotes, des armes et des vaisseaux.

L’histoire est intéressante à suivre, et sachez que l’édition «Switch» a l’avantage d’offrir un arc scénaristique exclusif intégrant les protagonistes de l’univers de Star Fox.

Le style artistique des créatures, des environnements vastes, ainsi que les cinématiques sont splendides. La version «Switch» n’a pas les graphismes les plus raffinés, mais demeure fluide, même en mode portable. Cependant, les séquences parmi les étoiles manquent de diversité, en affrontant quelques pirates et en naviguant entre les astéroïdes. Ces derniers ont tendance à apparaître au fur et à mesure que l’on s’approche, de manière parfois inattendue.

Un kit de départ… et des à-côtés à acheter

À l’intérieur du kit de départ de «Nintendo», on retrouve un vaisseau, l’Arwing de Star Fox, les figurines de Fox McCloud et du pilote Mason, en plus de quelques armes. Un support est également inclus, permettant d’insérer les «Joy-Con» (manettes) de chaque côté, et les accessoires précédemment mentionnés sur le dessus. En modifiant l’armement sur l’engin spatial, cela se reflète automatiquement dans la partie. Le poids de l’ensemble des objets peut devenir lourd lors des séances de longue durée. Une chance qu’un double numérique temporaire des jouets est disponible.

Si vous désirez vous procurer tous les à-côtés vendus séparément, préparez-vous à débourser des centaines de dollars, bien qu’ils soient facultatifs pour compléter le jeu. Par contre, leurs achats vous simplifiera la vie, car chacun d’eux possèdent des caractéristiques spécifiques, aidant à différentes étapes de l’aventure.

Renouvelant le concept de jeux vidéo-jouets, le goût d’y investir du temps est présent, mais il faut faire attention et y aller selon notre budget.

Ma note: 7,5/10

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top