- PUBLICITÉ -
Notre terroir en question

Notre terroir en question

On veut avoir une loi sur les cidres de glace et les cidres hivernaux. Il y a urgence, car il semble qu’il y ait un projet dément sur la Rive-Sud (Montréal), une entreprise qui fabriquerait plus de 100 000 bouteilles par année à elle seule, du cidre à la chaîne.

Au cours de la fin de semaine de la Saint-Valentin, en février, aura lieu à Rougemont la troisième édition du Mondial des cidres de glace. Je vais tenter d’y passer avec des collaborateurs voir ce qui se passe avec nos cidres de glace.

Fabrice Lafon est parti de sa Bourgogne natale depuis plus d’une décennie. Il a été œnologue dans plusieurs de nos vignobles, consultant pour d’autres. Finalement, il a trouvé son produit, le cidre de glace, qu’il élabore dans notre capitale régionale du cidre, Saint-Joseph-du-Lac. Son cidre hivernal, comme il le surnomme, se déguste en neuf saveurs. Voici mes trois favorites: à la poire, au cassis et à l’abricot. C’est léger en alcool (7 %) et les saveurs de pomme et les autres se superposent avec complexité. La belle bouteille bleue et givrée attire l’œil et le contenu doit être servi froid, autour de 10 degrés. Pour ma part, je le place dans un seau à champagne plein de neige et on le sert dans des verres à porto. Tous ses cidres ont un prix unique de 20 $. Une exclusivité, le vinaigre de cidre de glace, à 5 % d’acide acétique, pour toutes vos salades; mon chef à domicile le trouve par ailleurs excellent pour déglacer ou pour faire des sauces.

L’entreprise de Fabrice Lafon a pignon sur la rue Principale, à Saint-Joseph, mais ses produits sont disponibles un peu partout au Québec: [www.fabricelafon.com].

Huiles et saveurs

La maison d’édition Féret produit des œuvres d’art sur la gastronomie et les vins depuis plus d’un siècle. Les huiles sont comme les vins: des flaveurs s’y dévoilent. Dans Huiles et saveurs, deux passionnés, Éric Vigean et Denis Hervier, nous font découvrir 14 sortes d’huiles, et mon collègue européen Philippe Faure-Brac nous confirme que les huiles et le vin sont des médiateurs pour mieux découvrir les produits. Un ouvrage de 160 pages avec 50 recettes.

Le whisky

La maison écossaise du whisky nous offre une version écrite condensée sur cette eau de vie mythique qui se fabrique maintenant dans une version japonaise, que le monopole ne nous offre pas. Le Chivas Regal semble être une de leurs références pour s’initier dans le domaine. Tout un monde à découvrir aux éditions Flammarion.

Au programme en janvier

Nos vignobles et cidreries vous proposent plein d’idées pour janvier. Les Vergers Lafrance vous invitent à cueillir les pommes gelées ce week-end et la fin de semaine prochaine, si dame Nature le permet. Vous trouverez tout pour vous réchauffer ensuite sur place: [www.lesvergerslafrance.com].

Les vignerons de la région de Brome-Missisquoi reprennent leurs fins de semaine Vins de glace. Les 23 et 30 janvier, mes collègues sommeliers commenteront ces vins lors de festins. Vous pourrez faire du ski à Sutton, le jour, avant les agapes et le vin de glace du soir: [www.laroutedesvins.ca].

Nouvel arrivage

Le Vina Esmeralda 2008 de Torres n’a jamais été si éclatant de saveurs de fleurs tropicales et de fruits, avec son assemblage génial de moscatel, à 85 %, et 15 % de gewurztraminer. Un panier envoûtant pour les sens, autour de 15 $.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top