- PUBLICITÉ -
Montréal en lumière, 10e édition

Montréal en lumière, 10e édition

Le temps passe, on en est à la 10e édition du plus important festival gastronomique américain. La ville vedette de cette année, Paris, avec Alain Passard, trois étoiles Michelin, comme président d’honneur. Quarante-huit restos pour tous les goûts, des marchés et toute une série de célébrations gourmandes du 19 février au 1er mars. Voici quelques choix d’évènements que je me propose de couvrir: La fête des fromages d’ici, au complexe Desjardins, pendant tout le festival; entrée gratuite. Chez Queux reçoit les vins et vignobles Dourthe pendant tout le festival, place Jacques-Cartier. Le restaurant de l’ITHQ recoit la crème de la relève d’ici et de Paris, le 24 février. Le Nuances du casino s’est refait une beauté pour sa 10e participation, Jean-Pierre Curtat y reçoit Fabrice Salvador, du 26 au 28: [www.montrealenlumière.com].

Salon des vins et spiritueux de Québec

Le Centre des congrès, aux portes du Vieux-Québec, accueillera, du 13 au 15 mars, le 1er salon international des vins et spiritueux de Québec. 1 000 vins de 30 pays avec des invités du monde entier vous y attendent. Un choix de conférences et de présentations avec plusieurs experts. Si tout va bien, ce salon va alterner avec celui de Montréal, ce qui fait que les amateurs auront un salon d’envergure par année: [www.salondesvinsdequebec.com].

Vins de France

La France étant toujours une référence mondiale, voici quelques exemples dégustés récemment. Les côtes de Bordeaux sont toujours une excellente valeur. Le Château Crusquet-de Lagarcie, cru bourgeois, Premières Côtes de Blaye, 2004 a remporté l’or en 2008, à la Coupe des Nations de Québec. La dominance merlot nous donne un vin attrayant, élégant, avec des notes solides de fruits rouges et d’épices; les tannins y sont encore bien présents, le tout avec une belle rondeur. On peut le laisser vieillir, mais une heure de carafe le fera mieux paraître lors des soirées froides d’hiver, avec des viandes: 20,55 $.

La Loire, en rouge, est souvent méconnue de nos compatriotes. Le Anjou 2006 de Louis Roche est encore jeune; le fruité et la souplesse en font un vin à découvrir, pour 14,85 $.

Le Lirac 2006 de Louis Roche est un grand vin du sud de la France, de la région de Tavel, tout près d’Avignon. Les cépages grenache noir, mourvèdre et syrah en font un vin corsé, mais ses riches nuances, avec une touche épicée, prouvent que ce vin est fait pour le cellier jusqu’en 2011, au moins. Il ira bien avec le gibier, s’il vous en reste: 18,25 $

La même maison nous propose le Viré-Clessé, une nouvelle appellation de Bourgogne (elle a tout juste 10 ans). Une sélection des meilleures parcelles des deux communes nous donne des saveurs expressives d’agrumes, avec une texture toute en finesse, suivie d’une longue finale. Tous les poissons seront bien accompagnés avec ce vin non boisé: 18,65 $.

Il faudra surveiller la promotion de février sur le Jacob’s Creek Shiraz 2006, un vin généreux, avec un fruité accessible, pour le prix de 14,95 $, en régulier. Un passe-partout pour tous les budgets. Une autre promotion viendra sur les vins de plus de10 $.

Un Ricardo pour contrer le froid

Un spécial nouvel an chinois, dans le dernier Ricardo: 22 pages de dépaysement, un menu italien express, la cuisine pour les diabétiques, les agrumes et la Martinique pour se réchauffer. Nos coups de cœur, la tarte à la lime de la page 48, et la Floride des années 1970, avec ce classique de Key West. 115 pages, en vente partout.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top