- PUBLICITÉ -
LES FEMMES ET L’AMOUR DU VIN

LES FEMMES ET L’AMOUR DU VIN

Un de mes amis, mathématicien et philosophe disait souvent: le vin est bon pour l’homme quand c’est la femme qui le boit…

Lors d’un séjour à Bordeaux, tout en y suivant des cours, j’avais acheté un petit volume, Vénus et Bacchus qui parlait des liens entre les femmes et le vin. Voilà un nouvel ouvrage, fort bien documenté que nous propose Ségolène Lefebvre, sur les femmes et l’amour du vin en 184 pages, aux éditions Féret. On retrace à travers le temps, l’évolution de la femme par rapport au vin. Mon collègue du Devoir, Jean Aubry a ouvert en France une école de vins pour les femmes. Au Québec, nos deux meilleures représentantes mondiales pour 2009 sont des sommelières: Evelyne Lambert et Véronique Rivest. La même maison nous propose un petit roman d’été; deux jeunes de la Bourgogne vont faire un tour dans la région de Bordeaux, et y trouveront bien des choses. 160 pages avec le titre Verticale, qui veut dire une dégustation de plusieurs millésimes du même vin. On découvre le vignoble des Côtes de Bourg, hier et aujourd’hui, avec une histoire policière. Les deux ouvrages sont chez Féret.

LE VIGNOBLE DU FAUBOURG

Saint-Jean-Port-Joli, c’est plus que de l’artisanat, on peut y manger des mets traditionnels tout l’été à la Boustifaille de la Roche à Veillon, plus de 1 000 repas y sont servis chaque jour. Le nouveau musée de la Mémoire Vivante nous rappelle avec des témoignages des gens, comment les gens se nourrissaient il n’y a pas si longtemps. Le vignoble du Faubourg longe le fleuve, en haut et en bas de la 132, fait d’excellents vins pour un nouveau venu dans le domaine. Sébastien Vaillancourt a pris sa retraite jeune, et cherchait un projet. Il achète donc une terre et plante de la vigne en 1999. Avec des cépages d’ici et le 15 % d’ailleurs permis par la législation, il nous fait d’excellents produits. Ses vins fortifiés et ceux avec les petits fruits de la région sont tous à déguster. Sa femme s’occupe de la boutique. Notre coup de cœur, le vin de roses, le rosé. La relève est assurée par une femme, leur fille Marie-Josée. Vous pouvez même participer aux vendanges. [www.vignobledufaubourg.com].

HALTES GASTRONOMIQUES

Le Sea Ridge Merlot, de 2007, un petit vin californien à prix d’ami, nous a remonté le moral un soir de pluie à Trois-Pistoles, au restaurant l’Estran. La pastille de la SAQ le dit, il est fruité et généreux pour 11,95 $. Que demander de plus? Le Cahors La Fage 2005 de Mathieu Cosse cultivé en biodynamie a servi tout un repas au Mange-Grenouille, une auberge du Bic, dans le Bas-Saint-Laurent. Puissance et finesse étaient au rendez-vous, il faudra surveiller le 2006 dès son arrivée au monopole, le 2005 est épuisé.

La cantine la Crevettière sur la route 132 Est, à Petit Matane, nous a servi toute une surprise, on pensait prendre des guédilles aux crevettes, on a pris le nouveau plat, la poutine aux crevettes, avec une sauce rosée et le fromage en grains de la région. Délicieux et très nourrissant. La Gaspésie nous offre aussi une gastronomie raffinée dans les établissements de la SEPAQ comme le gîte du Mont-Albert et le resto le Bastion du Fort Prével.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top