- PUBLICITÉ -
Le rôle du vin dans la société

Le rôle du vin dans la société

On a eu droit récemment, dans les quotidiens, à un grand débat sur le vin: est-il bon ou mauvais pour la santé? Les études se contredisent, les experts, comme le Dr Béliveau, nous disent que le vin est meilleur avec les repas. Il faut le prendre comme un élément social et toujours boire avec modération. Le débat touche aussi les pratiques de la SAQ: est-ce que leurs ventes nous incitent à boire plus? Je pense que non. On nous incite à prendre un vin plutôt qu’un autre, avec des rabais et des promotions. Le rôle historique du vin est d’accompagner un repas, de servir de breuvage convivial, et non pas de servir de médicament, même si certaines composantes peuvent ralentir certaines maladies.

Salon de Québec

Le Salon fut couronné de succès: 10 000 visiteurs pour 1 300 produits de 50 pays, avec des dizaines de producteurs présents. On a manqué de stationnement. La formule va se poursuivre en alternance avec Montréal. Rendez-vous pour le printemps 2011.

Voici les coups de cœur de notre directeur des Disciples de Dionysos, Claude Drolet. Le Château Moulin de Curat, St-Émilion 2005, d’une belle complexité, pour le cellier: 22,15 $. Le Mercurey premier cru, Les Puillets Philippe-le-Hardi 2006, un vin sec et moyennement corsé, aux arômes complexes de fruits rouges et de poivre, le tout soutenu par des tannins fermes: 28,30 $. Le vin corsé de tous les jours, le Moulin Claude, un cabardès à base de merlot et de syrah: 11,55 $. Le Portugal nous étonne encore avec l’Albernoas de l’Alentejano et ses fruits intenses, pour 10,15 $.

Les vins blancs: le Montagny Premier Cru, Louis Roche 2007 séduit par sa minéralité: 23,75 $. Le Pinot Grigio Santa Magherita Valdagige 2007 annonce l’été avec son parfum de fleurs blanches, supporté par une belle acidité: 17,85 $.

Le Salon permettait aussi de déguster des vins mythiques, comme le Château d’Yquem.

Manger de bon cœur

J’ai reçu trois magnifiques volumes avec des recettes inspirantes qui sont toutes simples et qu’on peut préparer même les soirs de semaine. Manger de bon cœur est plus qu’un livre de recettes. Il vous donne 100 pages de conseils santé pour votre cœur et des solutions pour le ménager. Cent cinquante recettes selon les besoins; lesquelles suivent les conseils écrits en duo par Thérèse Laberge Samson et Margot Brun Cornellier, en collaboration avec la Fondation des maladies du cœur du Québec. Une publication de 284 pages chez Guy St-Jean.

La cuisine asiatique est bonne pour la santé, avec comme base le riz et les nouilles. Broquet vient de lancer toute une collection de recettes rapides, dont Asiatique de Farina Wong Kinsley et de Chuck Williams: 15 minutes de préparation, pour un total de 20 ou 30 minutes tout compris. Parution de 110 pages.

On m’a aussi livré un livre de recettes sur les pizzas dans un carton de pizza. Original. Le plat napolitain italien a fait le tour du monde. C’est le record mondial dans les restos. Il existe plusieurs formes de pizzas. On peut même utiliser différents pains asiatiques. Louise Rivard fait le tour de la question, dans un volume tout simplement intitulé Pizza. Un ouvrage de 200 pages avec de magnifiques photos, chez Modus Vivendi.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top