- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

Dans le secret des dieux

Les vins grecs offrent un merveilleux rapport qualité-prix. Depuis plus d’une décennie, on a introduit des méthodes modernes qui donnent d’excellents vins avec des cépages nobles et ceux millénaires du pays. Le «retsina» est sans doute le plus typique, un vin blanc qu’on a fait mûrir dans des barriques de pin non traité. Il faut lui donner un peu d’oxygène pour l’apprécier. Le Kechribari Retsina de la maison Kechri est disponible dans une bouteille de 500 ml avec la forme d’une lampe magique. La maison de Thessalonique célèbre son centenaire cette année. Assemblage de roditis et de savatiano, on doit le boire frais pour découvrir que la résine n’est pas agressive et que le fruit frais domine. Il fera merveille avec les calmars en entrée, dans les restos grecs. Le prix est imbattable pour inciter à la découverte et mystifier vos invités: 7,70 $.

La maison Boutari est présente depuis longtemps au Québec. On a dégusté leur Naoussa Grande Réserve 2004. Le cépage xinomavro nous donne une bouche fruitée avec une certaine complexité. Il est déjà agréable, mais pourra encore évoluer au cellier quelques années; 18,15 $… pour l’agneau sous toutes ses formes. Il faudra surveiller le Moschofilero 2009, le cépage blanc typique du pays, nous donne une expression merveilleusement équilibrée avec des saveurs d’agrumes tropicaux sur une touche florale. À découvrir en 2011, 14,80 $. Le lac des roches 2009 du même producteur est un excellent vin blanc, sa texture et sa structure ont fait l’unanimité de notre comité. Les arômes sont subtils et j’aime bien ce vin plein de richesse et de vigueur: 11,25 $. Le 2007 Ramnista Kir Yianni Naoussa à base de xinomavro est un grand vin rouge du pays. Son bouquet est généreux et complexe. Un vin précis, juteux, qui a besoin d’une heure de carafe. La finale est longue et généreuse: 20,15 $. Le St-Georges Nemea 2007 100 % Agiorgitiko de Skouras, est une autre belle découverte, opulent et charnu, il a toute une personnalité. La structure me laisse penser qu’il pourra lui aussi évoluer quelques années: 18,50 $.

Si vous voulez en savoir plus, la revue Vins et vignobles vous offre un reportage sur la Grèce dans sa dernière édition; quelques collègues ont eu la chance d’y aller cet automne. Tous ces vins ne sont pas tous disponibles, mais ils le seront d’ici quelques mois, à vous de les demander à votre conseiller.

Histoire du goût

La carotte n’a pas toujours été orange, et plusieurs aliments ont changé au cours des siècles. On retrouve 100 aliments dans ce voyage gustatif et historique, le tout en 7 catégories. Vous en saurez plus sur ce que vous mangez. Un ouvrage de 220 pages illustrées avec des recettes pour chacun des aliments; de Pauline Blancard, aux éditions De Vecchi.

Un rouge québécois

Les bons vins rouges québécois ne sont pas légion, celui-ci en fait partie. Le cabernet-severnyi de Carone m’avait surpris lors de son lancement aux vendanges de Magog. Ce cépage est très connu dans les pays de l’est de l’Europe. Les millésimes précédents ont remporté bien des honneurs au Québec et ailleurs. Le 2008 est tout aussi riche en saveurs et en élégance. Le séjour de 18 mois en fût lui donne plus d’arômes. Il faut le rechercher au monopole: 24,80 $.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top