- PUBLICITÉ -
Aime

Aime, joue et mange

C’est le titre du livre de recettes des chefs Jean-Pierre Guérin et Frédéric Couton, les chefs de la compagnie de chemin de fer Rocky Mountaineer qui célèbre ses 20 ans dans nos Rocheuses.

Je me suis entretenu avec le chef Guérin, lors d’un passage à Montréal, pour parler de sa cuisine et de cette compagnie. Il a plusieurs sous-chefs et serveurs québécois. Une des grandes excursions de train à faire dans le monde selon la plupart des guides touristiques. Le livre met en valeur des recettes des produits de la région. Il était souvent demandé, par les passagers, qui viennent du monde entier. On l’a fait pour les 20 ans. 100 pages superbes. Une expérience à vivre si vous passez dans l’Ouest canadien. Pour voir tous les itinéraires: [www.rockymountaineer.com].

ROSÉS DU MONDE

2012 sera un millésime fabuleux pour nos vignobles, comme le démontrent quelques rosés dégustés récemment. Dans notre région, le Gabrielle de Daniel Lalande, du Vignoble Rivière du Chêne, est son meilleur à ce jour selon plusieurs sources, dont notre comité. Son assemblage change selon les millésimes. Celui-ci est différent: sabrevois 45 %, sainte croix 20 %, seyval noir 18 %, frontenac gris 11 % et finalement chaunac 6 %. Le chaunac était présent à 20 % dans les précédentes éditions. C’est réussi, du beau travail de l’œnologue Laetitia Huet. Au Québec, on utilise souvent plusieurs cépages pour élaborer les rosés. Dans ce cas, la robe rose à reflets lance un bal de petits fruits rouges énergiques et vifs. La bouche est fruitée et rafraîchissante. La finale se prolonge agréablement. Une excellente tenue à siroter sur la terrasse, avec un poisson blanc ou une salade. Il se détaille à 15,85 $ au monopole, mais des collerettes-rabais de 2 $ sont disponibles.

Daniel a subi un coup dur. Au moment de ma visite, j’ai appris qu’une partie de ses vignes ont gelé, en mai, malgré des centaines de feux allumés. Pas facile, le vin au Québec.

J’ai reçu deux rosés d’exception des Cantons, celui d’un vignoble unique au Québec, le Chapelle St-Agnés, à Sutton, sur la frontière. Un assemblage unique de vidal, geisenheim, gewurztraminer, frontenac et marquette. Délicat, fin, une palette aromatique complexe. Le 2011 est disponible en bouteille de 500 ml, sur place.

L’autre est une production très limitée de 156 bouteilles (il en reste combien?) pour le 2010: Le Métis,du vignoble Les Trois Clochers, à Dunham, en plein cœur du village. Seyval noir, chamboursin et sabrevois, un rosé sec avec du beau petit fruit en bouteille. Ils n’ont pas de site Web. Sur la route 202, à Dunham. L’évènement printemps rosé se termine cette fin de semaine.

Torres a son rosé, le Sangre de Toro 2012, Catalunya. Un rosé sec, avec des arômes complexes en fruits et en fleurs. Le tout coule en bouche avec finesse. La pastille le dit fruité et généreux: 14,20 $

Les vins rosés doivent se boire dans les trois années suivant le millésime.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top