- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Les menteurs professionnels

Imaginez un duo d’acteurs shakespeariens déchus et prêts à toutes les bassesses pour parvenir à ses fins, deux fiancées aux faux airs d’ingénues et un peu groupies, un révérend blasé, mais perspicace, ajoutez à cela un médecin douteux et son fils plutôt naïf, puis une milliardaire mourante à la recherche de ses nièces exilées pour […]

Équilibre et haute voltige

Si la flûte était un sport, alors il serait de la haute voltige, telle une gymnastique où la souplesse extrême est nécessaire à l’équilibre le plus tendu.

Généreux Charlebois

Deux batteurs et un percussionniste digne de l’OSM avec deux guitares et autant de violonistes, aussi deux choristes, dont la sympathique Rachel Gentil pour camper Madame Bertrand, une section de cuivres, un clavier et une basse… décidément, quand Robert Charlebois se présente devant un public, ça a toujours été et ça demeure la totale.

Le soleil du duo Fortin-Léveillé

C’était un été pluvieux sous les gros nuages gris, toute la journée de vendredi, mais le soleil est apparu une fois le soir venu, alors que nous nous rassemblions à la maison Lachaîne pour y entendre les deux chaleureuses guitares du duo Fortin Léveillé.

Dany Bédar : table rase

Tubes fluorescents suspendus, draps recouvrant les instruments, coffres de tournée servant de tables et objets disparates parsemant l’espace scénique, voilà l’environnement dans lequel évoluent Dany Bédar et ses musiciens, histoire de se sentir chez eux dans de nombreuses salles du Québec. En effet, ils ont choisi de reconstituer sur scène leur local de répétition, impression de joyeux bordel en prime!

- PUBLICITÉ -

Bêtes de cirque

Les Jeux du Québec viennent avec une importante dimension culturelle et, à Blainville, c’est la tradition du cirque que l’on veut faire revivre via une exposition itinérante de la Tohu intitulée Bêtes de cirque.

Suzie Arioli et Jordan Officer

Il semble que la popularité s’ajoute au succès d’estime, puisque la chanteuse jazz Suzie Arioli faisait salle comble à l’église Sacré-Coeur, samedi dernier, pour présenter son tout nouveau disque intitulé Nights Lights.

Les Moonlight Girls et Barbara

Les soirées cabaret qu’offre la Ville de Lorraine à ses citoyens s’avèrent de plus en plus populaires. Sans doute est-ce redevable à l’atmosphère feutrée que l’on peut établir au centre culturel, en tamisant les plafonniers et en plaçant des chandeliers et quelques fleurs un peu partout, quoique c’est surtout aux artistes qu’on y produit qu’il faille accorder la plus grande part du crédit, telles les Moonlight Girls qui y livraient leur boogie-woogie, vendredi dernier.

Un grand succès malgré la pluie

Dame Nature a carrément refusé de coopérer, alors que de fortes pluies se sont abattues sur la région des Laurentides, vendredi, journée de l’ouverture officielle de la 44e Finale provinciale des Jeux du Québec. Rien ne s’est donc déroulé comme prévu.

- PUBLICITÉ -