- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Les Quatre Saisons de Rhapsodie

C’est un concert qui a soulevé son auditoire, la fin de semaine de Pâques, au centre culturel de Sainte-Thérèse, alors que les musiciennes du quatuor Rhapsodie rendaient un vibrant hommage aux Quatre Saisons de Vivaldi, avec des interprétations de Félix Leclerc et Gilles Vigneault qui complétaient bellement le programme.

Bulles à lire: Le petit Spirou

Si vous connaissez Spirou, le grand, vous connaissez sans aucun doute l’autre Spirou, le petit. Dans un premier cas, vous le savez déjà, le grand Spirou a fait vivre aux amateurs de bandes dessinées de très nombreuses aventures à travers le monde, que ce soit en Afrique ou en Amérique du Sud, parfois même sous mer. Depuis 1938, Spirou, accompagné de ses compagnons que sont Fantasio, le petit écureuil Spip, le comte de Champignac ou encore le marsupilami, a donc une feuille de route assez impressionnante.

Tombée de rideau avec Ava

C’est un duo classique que nous connaissions déjà et que nous retrouvions sur scène avec grand plaisir, dimanche dernier, alors que la violoniste Véronique Mathieu et son acolyte pianiste Andrée-Anne Perras-Fortin venaient donner le tout dernier concert des matinées Muffins au son promues par le Comité culturel de la Ville de Sainte-Thérèse.

La Théâtromanie, prise 12

C’est qu’il en a coulé de l’encre, il s’en est inventé des histoires et des personnages, il s’en est créé des univers, depuis 12 ans qu’on tient La Théâtromanie, à l’école Le Tandem, ce «festival de travail et de talent», tel que désigné par la directrice Suzanne Germain, qui lançait officiellement, en présence de tous les participants, ce rendez-vous annuel qui offre à chacun des 300 élèves de l’institution térésienne la chance de devenir momentanément quelqu’un d’autre, grâce à la magie du théâtre.

Une forêt de guitares

On les voit souvent en solo, parfois en duo et même en trio, mais douze guitares classiques formant un seul ensemble, voilà une formule qui devait nous amener ailleurs et c’est véritablement dans des forêts inconnues que nous transportait l’ensemble Forestare, mais sans jamais s’égarer.

- PUBLICITÉ -

Modus FX en pleine expansion

Avec une moyenne d’âge de 25-26 ans, les employés de Modus FX (une entreprise de la région spécialisée dans le domaine des effets numériques) pourront compter sur l’industrie du loisir pour passer sans trop de heurts au travers de la crise économique. Cette équipe jeune et décontractée, composée de 25 employés œuvrant à temps plein, se caractérise par l’habileté et la créativité assez exceptionnelle qu’elle déploie dans la réalisation des effets spéciaux.

Les Quatre Saisons de Vivaldi

Le titre complet du spectacle s’écrit Il était une fois… les Quatre Saisons d’Antonio Vivaldi et, selon le producteur Michel Corbeil, «ce sera l’évènement musical de l’année à Sainte-Thérèse», lui qui a déjà présenté ce concert du quatuor à cordes Rhapsodie à Saint-Antoine-des-Laurentides, une soirée classique au cours de laquelle les mélomanes ont été littéralement transportés par la virtuosité des musiciennes, et le charme du répertoire.

Le dîner de cons: un huis clos délirant

C’est mercredi. Pierre Brochant s’apprête à sortir, comme de coutume. C’est que, tous les mercredis, celui-ci et ses amis organisent des «dîners de con». Chaque convive doit amener un con et l’on s’amuse à le faire parler pour s’en moquer impunément.

Le retour à la terre; la révolution

Il y a de ces petits plaisirs qui font, c’est le cas de le dire, toujours grandement plaisir. Faire la grasse matinée, lire son journal un dimanche matin dans son lit, boire un bon chocolat chaud, écouter un film mettant en vedette Peter Sellers, alias l’inspecteur Clousot. Et beaucoup d’autres, bien évidemment. À vous de compléter cette liste peu exhaustive. Il y en a aussi un tout nouveau depuis 2002, celui de lire un des albums de la série de bandes dessinées Le retour à la terre que signent joyeusement le scénariste Jean-Yves Ferri et le dessinateur Manu Larcenet.

En toute simplicité

C’est un spectacle tout en simplicité que promettait Marc-André Fortin à un public fébrile qui l’attendait avec impatience, lors de son passage au cabaret de l’église Sacré-Cœur, le 19 mars dernier.

- PUBLICITÉ -