- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Catherine Major: Rose sang

Ce sera son dernier spectacle de l’année, de nous confier la musicienne, alors que Catherine Major occupera la petite scène de l’église Sacré-Cœur qu’elle connaît déjà pour avoir été de son inauguration et sur laquelle elle déversera sa création Rose sang.

25 000 $ pour la mise aux normes de l’église Sacré-Cœur

Unis depuis quelques mois déjà dans un projet d’ouverture sur les arts et la culture à la relève, le Théâtre Lionel-Groulx et la paroisse Sainte-Thérèse-d’Avila pourront aller de l’avant avec les travaux de mise aux normes requis à l’église Sacré-Cœur, grâce à un don de 25 000 $ de l’homme d’affaires Jean-Guy Mathers.

Une coche en dessous

C’était la troisième formation de quatre guitaristes acoustiques que le groupe de promotion The International guitar night présentait au Théâtre Lionel-Groulx, dimanche dernier, et il faut avouer que cette dernière, quoique très bonne il va sans dire, se situait tout de même une coche en dessous de ce que nous avions entendu auparavant.

Pink Floyd au cégep

Ils ont complété leur diplôme d’études collégiales de quatre ans en musique au collège Lionel-Groulx au cours des mêmes années et, deux ans plus tard, les six musiciens du groupe Hommage à Pink Floyd revenaient ensemble au Carrefour étudiant avec ce spectacle qu’ils n’ont jamais cessé de donner depuis, et un peu partout, de façon régulière.

Marco Calliari chante pour le Théâtre Lionel-Groulx

Avant même que le petit écran ne consacre le personnage et que Che la vita ne soit sélectionné à l’ADISQ comme Album de l’année musique du monde, Marco Calliari était déjà un phénomène par l’énergie musicale qu’il générait, en fédérant les musiciens autour de ses projets avec un naturel qui ne s’apprend pas.

- PUBLICITÉ -

Cabaret humoristique

C’était Soirée Mort de rire, le jeudi 13 novembre, et l’animateur René Forget, le magicien Vincent C et les humoristes Franky et Pascal Babin foulaient la scène de l’Église Sacré-Cœur, à l’invitation du Théâtre Lionel-Groulx.

Sympathique Batlik, énigmatique K

C’était une autre édition des Soirées branchées, à l’église Sacré-Coeur. Transformée en cabaret comme à l’habitude, la nouvelle salle du Théâtre Lionel-Groulx a été l’hôte d’un programme double aux couleurs de l’Europe. En effet, se produisaient sur la petite scène, le Français Batlik et son orchestre, de même que le Suisse K et ses musiciens, pour une soirée de découverte, en ce 14 novembre.

Louis-José le rassembleur

La salle du Théâtre Lionel-Groulx semblait remplie à pleine capacité, le samedi 8 novembre, pour accueillir Louis-José Houde et son spectacle Suivre la parade. De tous les âges, le public était fébrile et très réceptif, se bidonnant au moindre mot prononcé par le sympathique humoriste.

On chante et on joue du jazz

C’était assez exceptionnel et surtout très intéressant d’entendre chanter, en première partie des Jeudi-Jazz du 13 novembre dernier, alors que le groupe estudiantin Hommage à Jamie Cullum réchauffait le Kafé étudiant pour la venue du Mario Allard Quintet.

Une odyssée de 9 125 jours

L’atelier pour personnes intellectuellement handicapées Altitude célébrait un quart de siècle d’existence, le 18 octobre dernier, avec un spectacle intitulé Une odyssée de 9 125 jours, mettant en scène 33 bénéficiaires et donné devant un auditoire de plus de 250 amis et supporteurs de l’organisme désormais formellement reconnu par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

- PUBLICITÉ -