- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Des tondeuses et des hommes

Fondée par Jacques Hurtubise, la revue humoristique Croc, publiée entre 1979 et 1995, a très certainement marqué le début de la bande dessinée professionnelle québécoise et donné à celle-ci, après bien évidemment le Capitaine Kébec, créé par Pierre Fournier, ses premiers véritables héros. On pense ici immédiatement à Michel Risque, Red Ketchup et Jérôme Bigras, sans oublier ces gags délirants signés par Gaboury. Dans le cas de Jérôme Bigras, personnage qui a apparu dans les pages de Croc en 1985, les amateurs de bande dessinée de l’époque ont fait connaissance avec le parfait banlieusard, épris de sa fidèle tondeuse à gazon prénommée Rex, vivant à Bungalopolis, une banlieue couverte de split-levels tous identiques.

Magasin Général – Confessions

Prévue initialement sur trois albums, la série Magasin Général, que signent Régis Loisel et Jean-Louis Tripp, deux Français installés depuis quelques années à Montréal, se déroulera, pour notre plus grand bonheur il faut l’avouer, plutôt sur six albums. Car c’est qu’on s’y est attachés à ces habitants de Notre-Dame-des-Lacs, un village fictif québécois des années 1920. Après avoir fait connaissance avec les gens de ce village, entre autres Marie, la jeune veuve du magasin général, et Serge, ce «Français de France», installé chez Marie, les choses se sont légèrement corsées dans le troisième album alors que Serge a failli être chassé par les hommes du village, de retour des chantiers.

Le diable des sept mers

Hermann, de son vrai nom Hermann Huppen, est très certainement l’un des grands dessinateurs de sa génération. Il a signé, comme dessinateur, mais aussi comme scénariste dans certains cas, des séries devenues des classiques de la bande dessinée, les Bernard Prince, Comanche, Jeremiah et Les Tours de Bois-Maury, sans oublier, depuis 1991, plusieurs one-shots, c’est-à-dire des récits d’un seul ou deux albums. À ce titre, mentionnons seulement, en 1995, Sarajevo-Tango, un album engagé né de son indignation à propos du siège de Sarajevo.

- PUBLICITÉ -