- PUBLICITÉ -

anciennes publications

«Il y a des aliments qu’il faut à tout prix éviter»

Trouver des remèdes qui enrayeraient toutes les maladies sur la planète est le rêve de tout chercheur. Depuis des décennies, les scientifiques rapportent des découvertes majeures. La révélation des gènes malades, l’absence de certains d’entre eux, les déficiences à l’origine de certaines carences alimentaires, bref, la liste est longue.

Des boîtes à lunch bien garnies

La Fondation du Tisonnier Laurentides-Lanaudière apporte son appui à la Maison de la famille de Bois-des-Filion et confirme concrètement la chose par une contribution de 1 600 $.

En route vers le poids santé

De toutes les résolutions que l’on prend, celles de mieux manger et de perdre du poids reviennent inévitablement lorsqu’une nouvelle année s’amorce. Et avec le début de l’année 2009, ils sont certainement nombreux ceux et celles qui ont pris ces deux résolutions allant de pair.

Les Jeux sur les ondes de CIME FM

À la suite d’une entente récemment survenue entre le Comité organisateur de la 44e finale provinciale des Jeux du Québec (COFJQ) et le réseau Corus Entertainment, les cérémonies d’ouverture (27 février) et de fermeture (7 mars) seront intégralement diffusées en direct sur les ondes de CIME FM, une chaîne du réseau Corus Entertainment basée à Saint-Jérôme.

- PUBLICITÉ -

Que faire avec le verre?

Saviez-vous qu’il en coûte 600 000 $ annuellement au centre de tri Tricentris pour se débarrasser du verre? Utilisé quotidiennement dans nos modes de vie, le verre est la matière la plus difficile à vendre et à recycler. «C’est quand même particulier, c’est Tricentris qui doit payer pour se débarrasser de son verre», explique le […]

Délices sucrées

Il faut oser savourer, oser déguster, oser goûter les délices du maître pâtissier Laurent Pagès, qui a récemment mérité le prix de Chef pâtissier national de l’année 2008, lors du 55e Gala du président de la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec.

Les 100 000 bouteilles de M. Coco

Pour amasser 100 000 bouteilles en une année, M. Coco n’est pas un buveur, mais un marcheur. Chaque matin, depuis 14 ans, ce préretraité parcourt plus d’une dizaine de kilomètres par jour afin d’amasser bouteilles et canettes avec les languettes, qu’il troque pour venir en aide aux plus démunis.

Quatre guides du vin qui retiennent l’attention

Il se boira, on peut d’ores et déjà l’affirmer sans trop se tromper, quelques bouteilles de vin ces prochains jours et ces prochaines semaines, beaucoup même. Souvent, des bouteilles achetées à la hâte dans une succursale de la Société des alcools du Québec, à l’épicerie ou dans un dépanneur. Souvent achetées tout à fait par hasard, sans prendre le temps d’en choisir une correspondant à nos goûts.

- PUBLICITÉ -