- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Déception palpable dans le clan Laurin

Avant même que le résultat proclamant vainqueur le candidat péquiste dans Groulx ne soit officiellement dévoilé, la déception était déjà palpable du côté du clan libéral. Puis, la candidate Monique Laurin est apparue, entourée de ses trois fils et c’est sous une salve d’applaudissements que ses supporteurs l’ont accueillie. «Quelle grande dame», pouvait-on entendre dans la salle.

La candidate du PLQ termine deuxième

Malgré une campagne électorale plutôt modeste, durant laquelle elle n’aura tenu qu’un seul point de presse, la candidate du Parti libéral du Québec dans le comté de Blainville, Johanne Berthiaume, a quand même fait bonne figure en terminant deuxième au fil d’arrivé.

«Une victoire morale»

Pour une deuxième élection consécutive, la candidate libérale dans la circonscription électorale de Mirabel, Ritha Cossette, a mordu la poussière. Après le dévoilement des résultats du scrutin du 8 décembre, cette dernière a quand même parlé de victoire morale, car plutôt que de terminer au troisième rang derrière l’ADQ et le PQ comme en 2007, elle a obtenu 10 % d’électeurs supplémentaires pour décrocher la deuxième position.

«Une Chambre totalement explosive»

Nos députés fédéraux ont monopolisé l’attention et l’intérêt public, dans la semaine du 1er au 5 décembre. À peine quelques heures après que le ministre des Finances, Jim Flaherty, eût prononcé son énoncé économique, le Canada tout entier était plongé dans une crise politique sans précédent. Cette crise s’est terminée avec la prorogation de la Chambre des communes par la gouverneure du Canada, Michaëlle Jean.

- PUBLICITÉ -

Un excédent de 1 780 125 $ à Rosemère

La mairesse de Rosemère, Hélène Daneault, a présenté le rapport sur la situation financière de la Ville lors de la dernière séance du conseil municipal. Selon les informations, il semble que la municipalité terminera l’année avec un excédent non consolidé de 1 780 125 $.

Monique Laurin réitère son souhait de doter le comté de Groulx d’une voix forte

Forte d’un bilan de campagne électorale où les rencontres ont été, de son avis, chaleureuses et parfois même bouleversantes, la candidate libérale dans Groulx, Monique Laurin, réitère son souhait de doter le comté d’une voix forte. «J’ai la prétention de dire que je suis la meilleure candidate pour accéder au poste de député.

Monique Jérôme-Forget salue sa «future collègue de travail»

De passage à Sainte-Thérèse pour saluer celle qu’elle qualifie déjà de «future collègue à l’Assemblée nationale» (la candidate libérale dans Groulx, Monique Laurin), la ministre des Finances et présidente du Conseil du trésor, Monique Jérôme-Forget, a rappelé l’importance pour un député d’avoir accès au caucus et au gouvernement. «Le comté de Groulx a besoin d’une voix forte et je crois que cette voix, c’est Monique Laurin», a-t-elle insisté.

Une plate-forme régionale pour des préoccupations laurentiennes

Fidèle à la tradition péquiste, les candidats des huit comtés des Laurentides, Sylvain Pagé, de Labelle, Claude Cousineau, de Bertrand, John Saywell, d’Argenteuil, Gilles Robert, de Prévost, Denise Beaudoin, de Mirabel, Daniel Ratthé, de Blainville, René Gauvreau, de Groulx, et Benoît Charrette, de Deux-Montagnes, ont uni leurs voix pour présenter la plate-forme régionale du Parti québécois pour l’ensemble des électeurs de la région.

- PUBLICITÉ -