- PUBLICITÉ -

Joëlle Desjardins

- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Histoires de pêche

L’Acadie déchirée par les conflits de pêcheurs et l’épuisement des ressources, les émeutes de Shippagan en 2003, le désespoir, l’appât du gain, l’appel de la mer… Voilà la trame de fond de la pièce Le filet de Marcel-Romain Thériault pour le Théâtre populaire d’Acadie et mise en scène par Michel Monty.

De l’amour dans l’air

Si La grand-messe n’avait pas déjà intitulé un des albums des Cowboys Fringants, c’est probablement ainsi qu’on aurait pu nommer le présent article. Car c’est avec un pouvoir de rassemblement quasi religieux que la formation a accueilli ses fidèles au Théâtre Lionel-Groulx, le 20 février dernier.

Les deux pôles de Jean-Marie Corbeil

Les soirées Mort de rire connaissent une popularité grandissante depuis leur inauguration, en octobre dernier. À preuve, d’après un sondage par applaudissements mené par l’animateur René Forget, la plupart des spectateurs de cette salle bien remplie, le12 février dernier, avaient déjà assisté à au moins l’une de ces soirées.

V’lours et ses Rubis champions en titre

Le 14 février dernier, on a célébré la fête des amoureux en bonne et nombreuse compagnie. En effet, le Théâtre Lionel-Groulx accueillait la 27e finale locale de Cégeps en spectacle, célébration annuelle des arts de la scène et de la relève artistique. Sous la superbe arche miroitante créée par Emmanuelle Demers, qui brillait de mille feux, baignée des éclairages de Keven Ouellet, se sont succédé neuf numéros, de nature musicale pour la plupart.

Anatomie d’une finale locale

Avant de sacrer le trio V’lours et ses Rubis grand champion de cette 27e finale locale de Cégeps en spectacle, de même que d’accorder des mentions honorables à Nicolas Gendron et à Jean-Philippe Sansfaçon Lévesque, le jury a dû prendre en considération toute une brochette de prétendants au titre.

Le fragile équilibre

Avec La cadette, on a droit à une incursion dans le quotidien d’une famille aux apparences des plus banales: un père doux mais détaché, une mère aimante et inquiète, une aînée amoureuse et assoiffée d’indépendance, une cadette apparemment préoccupée par ses casse-tête et son Lite Brite.

L’univers des possibles

En entrant dans la grande salle du Théâtre Lionel-Groulx pour une représentation de la pièce Journal intime, de la compagnie Cas Public, on sent qu’on met le pied dans un univers particulier, celui de la chorégraphe Hélène Blackburn. Les battements d’un cœur résonnent, feutrés, les coulisses sont à découvert, semblant agrandir démesurément l’espace scénique. En projection vidéo, un baiser sous tous ses angles. Les danseurs qui observent, immobiles. Un piano à queue, la lueur spectaculaire mais fragile de centaines de bougies au sol.

Bleus vs Chanoines: une partie de plaisir

Cerise sur le gâteau de cette fin de semaine consacrée à l’improvisation, avec le tournoi de la Coupe des Apôtres, le Carrefour étudiant du collège Lionel-Groulx a été le théâtre d’une joute de haut calibre, le lundi 2 février.

L’Impact s’empare de la Coupe des Apôtres

C’est dans une fébrilité pleine d’une belle énergie que s’est déroulé le match ultime du tournoi d’improvisation de la Coupe des Apôtres. S’adressant aux écoles secondaires de la région, la compétition se déroulait au Carrefour étudiant du collège Lionel-Groulx, du 30 janvier au 1er février dernier, culminant par une victoire de l’Impact de l’école Armand-Corbeil, aux dépens des Deux de Pique de l’Académie Sainte-Thérèse.

Univers parallèle

Intensité, authenticité et émotion sont les mots qui vous traversent le plus souvent l’esprit au spectacle de ce groupe musical, du moins à ce concert intime donné par Karkwa, à l’église Sacré-Cœur de Sainte-Thérèse. La formation a littéralement mis le feu à l’endroit, réchauffant ainsi cette glaciale soirée du 30 janvier dernier, le tout devant une salle comble, à l’écoute attentive et aux marques d’appréciation sincères et sonores.

- PUBLICITÉ -